Passer au contenu principal

Nestlé plombe le marché

La Bourse suisse a terminé dans le rouge jeudi. A la clôture, l'indice vedette SMI reculait de 0,37% par rapport à la veille, à 7916,61 points.

En plus de Nestlé, le SMI a aussi souffert sur la fin du début de séance morose à Wall Street. Le SLI a fini stable à 1195,49 points et le SPI a perdu 0,17% à 8237,47 points. Sur les trente blue chips, 18 ont progressé, dix reculé et deux ont fini inchangés.

Sur le front des indications conjoncturelles, l'OCDE a abaissé ses prévisions de croissance pour l'année en cours. L'Espagne a réduit son déficit commercial et la France a enregistré une modeste poussée d'inflation en janvier. Le commerce extérieur suisse a modéré son recul en janvier, mais les exportations horlogères ont chuté.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont à nouveau reculé de façon inattendue pour la deuxième semaine consécutive, revenant à leur plus bas niveau en quatre mois.

Transocean (-6,1%) a fini lanterne rouge après que les prix du pétrole se sont à nouveau trouvés sous pression en fin d'après-midi, un ministre saoudien ayant déclaré que son pays n'était pas prêt à réduire la production.

Nestlé lanterne rouge

Nestlé (-3,7%) a pour une fois tenu la lanterne rouge. La multinationale veveysanne a affiché l'an dernier une croissance interne réelle conforme aux anticipations des analystes, mais la rentabilité a chuté encore plus qu'escompté. Le bénéfice net a été amputé de plus d'un tiers. Les investisseurs qui espéraient un dividende additionnel ou un nouveau programme de rachat d'actions en seront pour leurs frais.

Les valeurs horlogères, à l'instar de Swatch (-1,6%) et Richemont (-1,2%), ont été plombées par la chute de 8% sur un an des exportations horlogères suisses en janvier. Aux bancaires, Credit Suisse (-1,6%), UBS (-1,8%) et Julius Baer (-0,2%) ont toutes fini dans le rouge.

Adecco ( 4,1%) a fait la meilleure performance du jour. Le spécialiste du travail temporaire semblait toujours bénéficier par ricochet des résultats éclatants affichés par son concurrent Randstad sur l'an dernier. Les deux autres poids lourds Roche ( 2,1%) et Novartis ( 1%) ont soutenu l'indice.

Clariant ( 0,8%) a effacé les pertes de la veille dans le sillage de ses chiffres. Le chimiste va investir 7,5 millions de francs sur cinq ans pour étendre ses capacités sur le segment prometteur des résines et plastiques travaillés à haute température. Swiss Re ( 1,7%) a profité d'une recommandation à l'achat de Deutsche Bank. Les autres gagnants sont notamment Swisscom ( 1,1%), Galenica ( 0,7% et Sika ( 1,2%).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.