Passer au contenu principal

Nestlé a un repreneur pour son labo voué à fermer

Le laboratoire de dermatologie Galderma, près de Nice, qui devait disparaître en septembre, pourra pérenniser 300 postes.

Le laboratoire Galderma, près de Nice.
Le laboratoire Galderma, près de Nice.
Keystone

«On a présenté quatre offres de repreneurs qui permettent le maintien de 300 postes sur le site, dont trois portées par des sociétés pharmaceutiques (une française, une allemande, une américaine) prestataires en recherche et développement et qui cherchaient une expertise en dermato-cosmétique et dans la pharmacie», a indiqué Sébastien Cros, porte-parole de la filiale Nestlé Skin Health, sans donner de nom.

«On va s'engager dans des accords de prestations pluriannuels avec ces repreneurs», a-t-il précisé. Les salariés repris «se verront garantir leur rémunération et un maintien dans l'emploi pendant deux ans, en plus des indemnités légales et supralégales», a-t-il ajouté.

Le reste du personnel a quitté sans attendre Galderma ou est en passe de le faire (150 salariés), ou a opté pour un plan de départ en préretraite (40), une formation en vue d'une reconversion (40) ou une création d'entreprises (15), selon Sébastien Cros.

«Une trentaine de salariés continuent avec le groupe en Suisse, notamment sur des nouveaux postes créés en remplacement du laboratoire», a détaillé Sébastien Cros, qui assure que l'objectif «consiste à proposer des options à tout le monde».

Plan social chiche

La multinationale suisse n'a jamais officiellement communiqué sur la fermeture de Galderma. La CFDT, seul syndicat du site, lui reproche d'avoir entretenu le flou et a refusé de signer le plan social, qui serait trop chiche. «On a soumis un plan unilatéral qui a été homologué par l'Etat», a précisé Sébastien Cros.

En septembre 2017, Nestlé avait annoncé un changement de stratégie et le transfert en Suisse du futur centre de recherches.

Installé sur la technopole de Sophia-Antipolis depuis 1981, le laboratoire Galderma, créé à l'origine par L'Oréal et Nestlé, puis repris à 100% par Nestlé en 2014, était présenté comme le plus grand centre de recherches et développement sur la dermatologie dans le monde.

Le groupe a expliqué vouloir développer des soins de la peau par injection ou voie orale, alors que Galderma produit des crèmes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.