Nestlé a vu ses ventes augmenter en 2018

AlimentationLe géant de l'alimentaire basé à Vevey a enregistré un chiffre d'affaires de 91,4 milliards de francs en 2018, en hausse de 2,1% sur un an.

Le directeur général de Nestlé, Mark Schneider, garde le cap.

Le directeur général de Nestlé, Mark Schneider, garde le cap. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant alimentaire Nestlé a présenté jeudi des résultats 2018 en progrès, salués en Bourse. Le groupe, qui envisage de poursuivre la réorganisation de son portefeuille, va proposer un dividende en augmentation de dix centimes à ses actionnaires. Avec un bénéfice et un flux de trésorerie en hausse, il se dit en bonne voie pour réaliser ses objectifs 2020.

La multinationale vaudoise a vu son chiffre d'affaires grimper de 2,1% à 91,4 milliards de francs en 2018. La croissance organique s'est montée à 3,0% et celle des volumes (RIG) à 2,5%, a indiqué le groupe veveysan dans un communiqué. Les effets de change ont diminué les ventes de 1,6% en raison de la dévaluation de plusieurs monnaies de marchés émergents par rapport au franc.

«En 2018, la croissance organique a été soutenue par le renforcement de la dynamique aux Etats-Unis et en Chine, les deux plus grands marchés de Nestlé. Les activités de nutrition infantile et de confiserie ont également affiché une meilleure croissance organique», selon la multinationale. Lors d'une conférence de presse, le directeur général Mark Schneider a indiqué que le différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis ne causait «pas de gros soucis» à l'entreprise.

Conforme aux attentes

La copie présentée par la société est globalement conforme aux attentes des analystes interrogés par AWP. En revanche, le bénéfice net a beau avoir bondi de 41,6% à 10,1 milliards de francs, le montant se révèle inférieur aux prévisions (11,5 milliards).

Le dividende sera augmenté de 10 centimes à 2,45 francs par action, dans la fourchette basse de ce qu'espéraient les analystes. La marge opérationnelle courante récurrente (Utop) a atteint 17,0%, en hausse de 50 points de base et le flux de trésorerie disponible a bondi de 15% à 10,8 milliards de francs.

Par région, la zone Amérique a enregistré une croissance organique de 2,0% avec des ventes à 31 milliards de francs. Elle s'élève à 4,3% dans la zone Asie, Océanie et Afrique subsaharienne à 18,9 milliards. La Chine a progressé dans la nutrition infantile, le café et les produits culinaires, bénéficiant aussi d'une forte croissance dans le commerce en ligne. Nespresso a enregistré une croissance à deux chiffres en Amérique du Nord et sur les marchés émergents.

Les acquisitions nettes ont augmenté les ventes de 0,7%. «Cette progression est avant tout due aux acquisitions de la licence Starbucks et d'Atrium Innovations, qui ont largement compensé les cessions, essentiellement celle de l'activité de confiserie aux Etats-Unis». Le montant des acquisitions et des cessions s'est élevé à environ 14 milliards de francs en 2018.

Évaluation du portefeuille

L'entreprise explore des pistes, dont celle de la cession de l'activité de charcuterie Herta d'ici fin 2019. Cet examen stratégique couvre les activités de charcuterie et produits carnés Herta en France, en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg, au Royaume-Uni et en Irlande, qui ont généré des ventes de 680 millions de francs en 2018. Si les analystes ont salué cette annonce, Patrik Schwendimann de la Banque cantonale de Zurich s'attendait toutefois «à une telle démarche depuis environ 10 ans».

En revanche, vu l'intérêt des consommateurs pour les produits végétariens, Nestlé continuera à développer les activités existantes de produits végétariens et de pâtes à gâteau de la marque Herta.

Mi-2019 devrait s'achever l'examen de Nestlé Skin Health. L'activité suscite un «intérêt exceptionnellement fort» a indiqué Mark Schneider. «La division a réalisé une croissance moyenne à un chiffre» l'an passé. Le dirigeant n'a fait aucun commentaire au sujet de L'Oréal.

«Nestlé entend porter à terme son programme de rachat d'actions actuel de 20 milliards de francs six mois plus tôt que prévu, d'ici fin 2019, grâce à la forte génération de flux de trésorerie disponible». Pour cette année, il table sur une amélioration continue de la croissance organique des ventes et de la marge opérationnelle courante récurrente pour atteindre les objectifs 2020.

Le groupe propose par ailleurs Dick Boer, ancien président et directeur général d'Ahold Delhaize, et Dinesh Paliwal, président et directeur général de Harman International, au conseil d'administration.

A la Bourse, l'action Nestlé a fini sur un gain de 1,6% à 88,06 francs, dans un SMI en repli de 0,23%. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2019, 12h28

Articles en relation

Traçabilité: Nestlé mise sur la blockchain

Alimentation Le groupe basé à Vevey a entendu la demande des consommateurs pour plus de transparence et de confiance. Il va utiliser la blockchain pour y répondre. Plus...

Nestlé injecte 30 millions dans le lait maternisé

Alimentation La multinationale veveysane a mis sur pied un nouveau centre de recherche en Irlande consacré à l'alimentation infantile. Plus...

Nestlé lève un coin de voile sur ses matières premières

Agroalimentaire La multinationale veveysanne a dévoilé une partie de ses fournisseurs vendredi, dans un souci de transparence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.