Passer au contenu principal

AlimentationNestlé voit ses ventes reculer sur 9 mois

Le groupe alimentaire a réalisé un chiffre d'affaires de près de 65 milliards de francs depuis janvier, impacté par d'importants effets de change.

Keystone

Le groupe alimentaire vaudois Nestlé a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 2% après neuf mois cette année à 64,86 milliards de francs, affecté notamment par les taux de change. Le montant représente néanmoins une croissance organique de 4,2%, inférieure aux attentes, et une croissance interne réelle de 2%.

Le taux de 4,2% de croissance organique -soit hors effets de change et à périmètre identique- se décompose en 2% de croissance interne réelle et en 2,2% d'adaptation des prix, a indiqué vendredi Nestlé, pour qui ce coefficient est le reflet de sa performance. Les acquisitions, données nettes des cessions, ont pour leur part ajouté 0,4% aux ventes après neuf mois.

Mais les effets de change, soit l'appréciation du franc suisse, ont pénalisé l'évolution du chiffre d'affaires à hauteur de 6,7%. Pour mémoire, Nestlé avait publié l'an dernier un chiffre d'affaires de 66,22 milliards de francs pour la période couvrant janvier à fin septembre.

Effet nouilles Maggi

La croissance organique du chiffre d'affaires a été davantage alimentée par les marchés émergents que par les marchés développés, relève la multinationale veveysanne. Les premiers présentent une avancée de 6,8% sur un an, alors que les seconds progressaient de 2,2%.

«Après une bonne performance au premier semestre, nous avons été impactés au troisième trimestre par des événements exceptionnels, avec les nouilles Maggi en Inde et un réajustement des remises pour Nestlé Skin Health», a relevé le directeur général Paul Bulcke, cité dans le communiqué.

Nestlé avait dû retirer cet été les nouilles instantanées Maggi de la vente en Inde, après la découverte dans certains sachets de teneurs en plomb trop élevées. L'opération et le manque à gagner entraîné ont pesé sur la croissance en Asie.

«Pourtant, notre croissance interne réelle a augmenté, traduisant un dynamisme général positif de nos activités et de beaucoup de nos marchés», a précisé Paul Bulcke.

Inférieur aux attentes

Mais «dans l'ensemble, la croissance organique est en deçà de nos attentes et par conséquent, nous prévoyons une croissance organique d'environ 4,5% pour l'ensemble de l'année, avec amélioration des marges et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants, et de la rentabilité du capital», a encore dit le Belge.

Cette croissance organique est toutefois inférieure aux 5 à 6% sur lesquels Nestlé table à long terme. Pour la période sous revue, les analystes interrogés par l'agence awp tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 65,5 milliards de francs, et une croissance organique de 4,7%.

Dans le détail et par produits, les boissons liquides et en poudre affichent sur les neuf premiers mois de l'année des ventes de 13,98 milliards de francs (croissance organique 5,8%), et les eaux de 5,49 milliards (7,1%). Celles des produits laitiers et glaces ont atteint 10,99 milliards ( 0,9%), et celles du segment nutrition et santé 10,85 milliards ( 4,6%).

Dans les plats préparés et produits pour cuisiner, le chiffre d'affaires est ressorti à 9,08 milliards de francs (croissance organique /- 0%), pour la confiserie à 6,15 milliards (7,8%). Les ventes du domaine produits pour animaux de compagnie, enfin, ont atteint 8,31 milliards (5,9%).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.