Passer au contenu principal

Nouveau chapitre dans le scandale 1MDB

Les autorités américaines ont annoncé vouloir saisir plus d'un demi-milliard de dollars supplémentaires d'actifs acquis avec de l'argent détourné du fonds souverain malaisien 1MDB.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

En juillet 2016, elles avaient déjà lancé une première offensive pour récupérer pour un milliard de dollars de biens, dont des jets privés, des appartements de luxe et des royalties du film de Martin Scorsese «Le Loup de Wall Street» qui aurait été financé avec de l'argent issu de cette vaste fraude.

Ces biens auraient été acquis dans le cadre d'une «conspiration internationale» visant à blanchir plusieurs milliards de dollars détournés du 1Malaysia Development Berhad (1MDB), un fonds public créé en 2009 et dont le premier ministre malaisien Najib Razak est le président consultatif, selon le Département de la Justice (DoJ).

Yacht et toiles de Picasso et Basquiat

Jeudi, le ministère américain a affirmé dans un communiqué vouloir saisir 540 millions de dollars d'actifs supplémentaires, dont un yacht de 261 millions de dollars acheté par l'homme d'affaires malaisien Jho Low et des toiles de Picasso et Basquiat.

Sont également visés les royalties de «Dumb and Dummer To» et «Daddy's Home», deux autres films produits par Red Granite, le studio hollywoodien ayant produit «Le Loup de Wall Street» cofondé par Riza Aziz, le beau-fils du premier ministre malaisien.

«Les plaintes déposées aujourd'hui révèlent un autre chapitre de cette fraude (...) et portent à 4,5 milliards de dollars le montant total détourné», a déclaré le ministre adjoint de la Justice par intérim, Kenneth Blanco, cité dans le communiqué du DoJ.

Le scandale politico-financier 1MDB a éclaté il y a plus d'un an. Il a éclaboussé les autorités malaisiennes et plusieurs grandes banques et déclenché des enquêtes aux Etats-Unis, à Singapour et en Suisse.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.