Nouveau site et nouvelle app, la start-up Skioo entame son super-G

SkiFondée en 2012, la société lausannoise s’illustre par son système d’accès facilité aux stations partenaires.

Gregory Barbezat, créateur et directeur de la start-up Skioo.

Gregory Barbezat, créateur et directeur de la start-up Skioo. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A quelques jours des fêtes de fin d’année, le ciel suisse reste désespérément vide de tout flocon. Ce manque de neige, s’il risque d’être une nouvelle fois peu propice aux affaires des stations de ski vaudoises, inquiète relativement peu Gregory Barbezat, créateur et directeur de la start-up Skioo. «Nous travaillons actuellement avec 55 stations dispersées à travers toute la Suisse. Cette assise nationale limite nos risques, car il y aura toujours de la neige dans l’une ou l’autre région de Suisse», espère ce dernier. Depuis sa création en 2012, Skioo est parvenue à se faire sa place grâce à un système d’accès facilité aux stations avec lesquelles elle est en relation. Ce dernier fonctionne à l’aide d’une carte permettant d’éviter de passer en caisse, puisque le compte bancaire du skieur membre est automatiquement débité en fin de journée. La saison dernière, plus de 9000 amateurs de glisse ont utilisé ce système, contre 2500 une année auparavant.

Alliance avec Verbier

Les affaires devraient encore s’accélérer pour la start-up avec l’arrivée de Verbier 4 Vallées dans le giron des stations qui travaillent avec elle et cela après trois années de négociation. «Cette nouvelle alliance devrait non seulement nous aider pour convaincre d’autres stations de nous rejoindre, mais aussi nous permettre d’atteindre les 60 000 à 100 000 journées ski durant cette saison 2015-2016», estime son CEO.

En levant 1,5 million de francs à la fin du mois de septembre, Skioo a aujourd’hui les moyens de ses ambitions. La start-up a, par exemple, complètement remanié son site Internet, mais aussi conçu une application pour smartphone (disponible dès cette semaine). Elle a également renforcé son équipe comptant désormais neuf salariés, dont 3 basés sur Zurich.

«Notre alliance avec Verbier 4 Vallées devrait nous permettre d’atteindre les 60 000 à 100 000 journées ski durant cette saison 2015-2016»

Cette présence outre-Sarine s’avère d’autant plus nécessaire que Skioo a réalisé en 2014-2015 près de 70% de son chiffre d’affaires en Suisse alémanique. Elle fournit surtout un accès aux stations autrichiennes et italiennes, deux régions au fort potentiel pour l’entreprise. «En ajoutant la France et la Suisse, ces quatre pays représentent 44% du marché mondial du ski», précise Gregory Barbezat, qui escompte bientôt exporter son système dans l’Hexagone.

Une nouvelle levée de fonds est toutefois en cours pour permettre à la société de franchir un nouveau cap dès la saison prochaine (celle de 2016-2017). Après avoir séduit stations et amateurs de ski, cette dernière veut s’associer aux tour-opérateurs online (ebookers, booking.com...) et autres réseaux «indirects» de ventes tels qu’Airbnb ou Homeway. «Ils pourront ainsi offrir à leurs clients des offres combinant voyage, hôtel et ski sur place», affirme Gregory Barbezat.

Dans les deux ans à venir, Skioo vise ainsi à diversifier la source de ses revenus. Pour être moins dépendant de la saison hivernale, elle a imaginé certains services spécialisés pour la montagne. Mais en été cette fois!

Créé: 13.12.2015, 21h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.