Nouvelle charge de Trump contre Amazon

Etats-UnisTrump a reproché samedi à Amazon de bénéficier de tarifs postaux trop avantageux et de ne pas payer assez d'impôts.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump s'en est pris pour la deuxième fois cette semaine à Amazon, samedi. Il a reproché au numéro un mondial de la distribution en ligne de bénéficier de tarifs trop avantageux de la part des services postaux américains et de ne pas payer assez d'impôts.

Le président américain a renouvelé sur Twitter les critiques qu'il avait déjà formulées jeudi, au lendemain d'un article de presse lui prêtant la volonté de limiter la puissance du géant du commerce électronique en s'appuyant sur la réglementation fédérale antitrust.

«Tant qu'on évoque ce sujet, il est dit que la Poste américaine perdra en moyenne 1,50 dollar par colis qu'elle distribuera pour le compte d'Amazon. Cela représente des milliards de dollars», a tweeté Donald Trump.

«Si la Poste relevait ses tarifs, les coûts d'expédition d'Amazon augmenteraient de 2,6 milliards de dollars», a-t-il ajouté, sans préciser d'où il tirait ces chiffres. «Cette escroquerie postale doit s'arrêter. Amazon doit désormais payer des coûts réels (et des impôts)!»

Les critiques de Donald Trump ont fait chuter le cours de l'action Amazon, qui a perdu 24 milliards de capitalisation boursière en deux jours. (ats/nxp)

Créé: 31.03.2018, 23h57

Articles en relation

Amazon paie-t-il assez d'impôts? Trump inquiet

Etats-Unis Donald Trump s'est inquiété jeudi concernant le peu d'impôts que paierait le groupe de Jeff Bezos aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.