Nouvelle mise en examen pour UBS France

Fraude fiscaleLa mise en examen de la filiale française d'UBS pour complicité de blanchiment aggravé de fraude fiscale est assortie d'une caution de 40 millions d'euros.

UBS France était déjà mise en examen pour complicité de démarchage illicite de clients.

UBS France était déjà mise en examen pour complicité de démarchage illicite de clients. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La filiale française de la banque suisse UBS a été mise en examen (inculpée) pour complicité de blanchiment aggravé de fraude fiscale dans l'enquête sur un système de démarchage en France de riches clients pour qu'ils ouvrent des comptes en Suisse, à l'insu du fisc, a appris vendredi l'AFP de source judiciaire.

Cette mise en examen, qui porte sur des faits présumés commis entre 2004 et 2008, a été assortie d'une caution de 40 millions d'euros, a précisé la source.

UBS France était déjà mise en examen pour complicité de démarchage illicite de clients. Trois de ses anciens cadres sont également poursuivis. Contactée par l'AFP, la banque n'a pas fait de commentaire.

Dénonciation d'anciens salariés

La maison mère, qui a son siège en Suisse, avait déjà été mise en examen l'été dernier pour blanchiment aggravé de fraude fiscale entre 2004 et 2012 et les juges d'instruction du pôle financier Serge Tournaire et Guillaume Daïeff lui avaient imposé une caution spectaculaire de 1,1 milliard d'euros.

Cette caution, contestée par la banque suisse, a été confirmée par la cour d'appel et la Cour de cassation.

L'enquête avait été lancée après la dénonciation d'anciens salariés. L'une des pièces-clé du dossier est une note anonyme transmise à l'Autorité de contrôle prudentiel, le régulateur bancaire.

«Un secret pour personne»

Cette note détaille un système de double comptabilité permettant de noter les ouvertures de comptes non déclarées en Suisse réalisées par des commerciaux en France. Ce système aurait permis de ne pas laisser de trace officielle, tout en garantissant un calcul discret des bonus des chargés d'affaires pour leurs opérations en France.

Selon une source proche du dossier, d'anciens salariés de la banque ont aussi expliqué que «le seul intérêt de mettre son argent» chez UBS, «c'était de faire des offshore», ou encore qu'il n'était «un secret pour personne» que «l'essentiel de ces actifs (étaient) des avoirs non déclarés».

UBS réfute ces accusations et considère que son implication dans des opérations de fraude fiscale n'est pas démontrée.

Quel rôle pour les chargés d'affaires?

L'affaire a mis en exergue les soupçons pesant sur le rôle des chargés d'affaires, qui seraient venus en France pour démarcher une riche clientèle composée notamment d'industriels, de vedettes et de sportifs. Les contacts étaient établis en particulier lors d'événements sportifs ou de concerts.

En janvier, les juges avaient délivré des mandats d'arrêt contre trois anciens cadres dirigeants d'UBS en Suisse. Ils étaient jusqu'à la fin des années 2000 chargés de la gestion de fortunes pour l'Europe de l'Ouest ou la France.

(afp/nxp)

Créé: 27.03.2015, 19h51

Articles en relation

Un autre client américain de l’UBS tombe

Etats-Unis Menashe Cohen, un ancien client de la banque helvétique dans le New Hampshire, a été condamné lundi à un an de prison avec sursis et 30 000 dollars d’amende. Plus...

Un rapport met UBS dans l'embarras

Australie La grande banque helvétique serait accusée d'avoir modifié un rapport d'analyse dans le plus grand projet de privatisation que connaît le pays. Plus...

Les effectifs d'UBS en Suisse ne cessent de baisser

Finance Le nombre d'employés de la grandes banque diminue dans le pays, ce qui n'est pas forcément le cas des autres principaux établissements financiers. Plus...

Manipulations de change: UBS passe à la caisse

Accord UBS a conclu un accord dans le cadre d'une plainte au civil aux Etats-Unis concernant l'affaire des manipulations de taux de change. La banque helvétique a versé 135,8 millions de francs aux plaignants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...