Nouvelle perquisition chez Mossack Fonseca

«Panama Papers»Les autorités recherchaient des documents liés à la gestion de la société.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités panaméennes ont mené vendredi 22 avril une nouvelle perquisition dans un bureau du cabinet d'avocats Mossack Fonseca, au coeur du scandale dit des «Panama Papers», a annoncé le procureur chargé de l'enquête.

Cette perquisition intervient après que les autorités ont «reçu de nouvelles informations sur la présence possible dans cet immeuble de documentation liée à la gestion de la société Mossack Fonseca», a déclaré Javier Caraballo, le procureur chargé de la lutte contre le crime organisé.

Elle vise également à chercher des informations sur les «sociétés qui ont été d'une manière ou d'une autre citées par les médias pour avoir commis possiblement des délits», a-t-il précisé.

«Une grande quantité de documents»

Lors de cette nouvelle perquisition, «nous avons trouvé une grande quantité de documents qui sont présumés appartenir à la société», a-t-il ajouté. Mais selon lui, le cabinet archive la majorité de se documents sous forme numérique dans plus d'une centaine de serveurs.

Le cabinet d'avocats a indiqué dans un communiqué «sa disposition à collaborer dans le cadre des investigations en cours» et a assuré que les documents présents dans ses locaux contiennent des «informations» dont la justice dispose déjà.

Les locaux principaux de Mossack Fonseca avaient déjà été perquisitionnés pendant 27 heures le 12 avril.

Les quelque 11,5 millions de documents du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, dévoilés début avril par une centaine de médias dans le monde entier, ont mis au jour un vaste système d'évasion fiscale impliquant de hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires.

(afp/nxp)

Créé: 23.04.2016, 05h19

Galerie photo

Les «Panama Papers» secouent le monde

Les «Panama Papers» secouent le monde 140 personnalités internationales ont utilisé des sociétés offshore pour cacher des avoirs. Les documents, regroupés sous la dénomination Panama papers, ont été exploités par une centaine de journaux.

Articles en relation

«Panama Papers»: Credit Suisse pris dans la tourmente

Etats-Unis Plusieurs grandes banques, dont l'établissement suisse, doivent rendre des comptes à la justice américaine. Plus...

La justice américaine ouvre une enquête

«Panama Papers» Le procureur fédéral de New York va se pencher sur le scandale d'évasion fiscale qui agite la planète. Plus...

Les avocats suisses prêts à s'autocontrôler davantage

Les «Panama papers» posent la question du rôle et de la responsabilité pénale des avocats. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...