Passer au contenu principal

PakistanNovartis arrête de produire un médicament

Le géant pharmaceutique bâlois exigeait une hausse de prix pour son remède antituberculeux.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Novartis a arrêté de produire des médicaments contre la tuberculose au Pakistan. Un différend sur le prix de vente de ces produits est à la base de cette interruption.

L'entreprise bâloise a confirmé cet arrêt mercredi auprès de l'agence de presse Reuters. Selon un porte-parole, la firme envisagerait même son retrait complet au niveau de ce segment au Pakistan. Elle contrôle environ 30% du marché pakistanais en ce qui concerne les antituberculeux.

Comme dans de nombreux autres pays moins avancés, une agence publique, la Drug Regulatory Authority of Pakistan (DRAP), fixe le prix des médicaments importants au Pakistan.

Hausse de 30% réclamée

Novartis et d'autres groupes pharmaceutiques estiment que les autorités ont trop peu augmenté les tarifs ces dernières années. Ils exigent une hausse moyenne de 30% des prix pour les médicaments soumis au service public afin que leur production reste rentable.

Récemment, ces sociétés ont fait usage en ce qui concernent les remèdes contre la tuberculose d'une clause de rigueur («hardship»), qui permet de renégocier les termes d'un contrat et qui peut être activée tous les trois ans. Mais la DRAP permet uniquement une augmentation des tarifs de 8%.

Peur d'une pénurie

Au côté de l'entreprise bâloise, seules trois firmes élaborent des préparations contre cette maladie au Pakistan. Mais il y aurait 18 groupes qui disposent de la licence nécessaire à cette fabrication.

Médecins et autorités sanitaires craignent une pénurie de médicaments contre la tuberculose. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un demi-million de Pakistanais souffre de cette pathologie sur une population totale de 190 millions d'habitants.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.