Novartis n'en a pas fini avec la Turquie

PharmaAnkara soupçonne le géant pharmaceutique bâlois de corruption et a décidé de poursuivre ses investigations.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis n'en a pas fini avec les soupçons de corruption en Turquie. L'enquête contre l'entreprise suisse se poursuit, a indiqué mercredi un représentant du ministère de la santé publique à Ankara.

Aucune précision sur les détails de l'investigation n'a filtré. Un porte-parole de Novartis a souligné que la firme considère cette affaire comme terminée, mais qu'elle s'est toutefois renseignée auprès des services publics turcs en raison de nouveaux développements éventuels.

La semaine passée, l'entreprise avait estimé que les soupçons de corruption en Turquie dont elle fait l'objet sont infondés. La société se base sur les résultats d'enquêtes internes et externes.

«A notre connaissance, aucun organisme gouvernemental n'enquête sur Novartis. Pour nous l'affaire est réglée», avait affirmé vendredi le groupe.

Le procureur d'Ankara a ouvert en avril une enquête, suite à des soupçons selon lesquels la firme se serait procuré des avantages commerciaux contre le paiement de dessous de table.

Le fabricant de médicaments est confronté à plusieurs reproches de corruption. Le dernier en date concerne la Corée du Sud. La société aurait payé à des médecins des voyages à des congrès à l'étranger. (ats/nxp)

Créé: 17.08.2016, 19h26

Articles en relation

Des médicaments Novartis menacés d'interdiction

Corée du Sud Plusieurs responsables de la filiale sont accusés de corruption. Le ministère sud-coréen de la Santé va examiner les cas. Plus...

Novartis arrête de produire un médicament

Pakistan Le géant pharmaceutique bâlois exigeait une hausse de prix pour son remède antituberculeux. Plus...

Novartis affiche des résultats en léger repli

Pharma Le géant pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net reculer de 3% au 2e trimestre à 1,78 milliard de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.