Passer au contenu principal

PharmaNovartis supprime 120 emplois aux USA

La fermeture de la division Thérapie cellulaire et génétique est à l'origine de ces suppressions de postes.

Cette décision touche particulièrement les Etats-Unis.
Cette décision touche particulièrement les Etats-Unis.
Keystone

Novartis va biffer 120 emplois, pour la plupart aux Etats-Unis. Ces suppressions de postes sont en lien avec la fermeture de la division Thérapie cellulaire et génétique, a confirmé mercredi soir un porte-parole du groupe pharmaceutique bâlois.

La dissolution de cette unité est une des conséquences tardives de la reprise de la division oncologie de GlaxoSmithKline. L'entité Thérapie cellulaire et génétique sera intégrée à d'autres unités du groupe.

Avec cette réorganisation, la multinationale veut augmenter son efficacité pour combattre les baisses de chiffre d'affaires du traitement-phare contre le cancer Glivec, qui a perdu son exclusivité et qui est concurrencé par des génériques moins chers. Au total, le groupe emploie au niveau mondial environ 118'000 personnes.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.