L'OCDE révise à la baisse ses prévisions pour la Suisse

CroissanceEn raison du franc fort, la croissance s'est clairement affaiblie depuis le début de l'année, indique mercredi l'Organisation de coopération et de développement économiques.

La Paradeplatz de Zurich, haut lieu de la finance

La Paradeplatz de Zurich, haut lieu de la finance Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) revoit à la baisse les perspectives économiques de la Suisse.

L'OCDE table sur une croissance de 0,8% cette année et d'1,7% en 2016. En novembre dernier, ses prévisions faisaient encore état d'un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) d'1,5% en 2015 et 2,5% en 2016.

La forte réévaluation du franc a mis un terme à la dynamique de l'économie, écrit l'OCDE dans son rapport sur les «Perspectives économiques mondiales». Tant les exportations et les importations se sont drastiquement réduites depuis le début de l'année.

Perte de confiance

Les chiffres d'affaires dans le commerce de détail ont également diminué depuis le début de l'année. La consommation des ménages devrait rester faible en 2015, perte de confiance oblige, prévoit l'organisation.

Le franc fort a surtout pénalisé les exportations et les investissements des entreprises. Alors que pour de nombreuses firmes exportatrices les marges étaient déjà réduites, une nouvelle baisse des bénéfices pourrait signifier un ajournement des investissements et des suppressions d'emplois.

Pour la Suisse, l'OCDE prévoit un taux de chômage à 4,5% pour 2015, et à 4,6% au sens du Bureau international du travail (BIT). Les chiffres du chômage helvétique seraient ainsi proches de ceux de l'Allemagne (4,7% en 2015 et 4,5% en 2016, ndlr).

Mais les augures de l'OCDE ne sont pas seulement sombres. Hausse des salaires réels, prix bas du pétrole et intérêts très faibles devraient soutenir la consommation. Il faut par ailleurs compter sur une accélération de la croissance des exportations à destination de l'Europe, notamment vers l'Allemagne.

Impulsion conjoncturelle possible

L'OCDE estime aussi qu'en cas de nouveau ralentissement de la croissance, la Suisse dispose d'une marge de manœuvre pour donner une impulsion conjoncturelle fiscale grâce à ses finances publiques saines.

L'organisation mentionne encore des mesures pour soutenir la croissance. La Suisse devrait ainsi allouer plus de moyens pour la garde d'enfants et la formation des enfants de migrants. Cela permettrait de soutenir la position des femmes sur le marché de l'emploi. ( /ats/nxp)

Créé: 03.06.2015, 13h23

Articles en relation

L'OCDE abaisse les prévisions de croissance mondiale

Conjoncture L'OCDE a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2015 (3,1%) et 2016 (3,8%). Plus...

Sortir de la pauvreté avec le salaire minimum, un défi

Etude Une étude de l'OCDE affirme qu'un emploi à temps plein au salaire minimum ne permet pas toujours de vivre au-dessus du seuil de pauvreté. Plus...

La Suisse a dû passer un examen décisif

Informations bancaires L’OCDE examinait ce vendredi soir les dispositions prises à Berne en matière d’échanges d’informations à des fins fiscales. Plus...

La Suisse prépare l'échange spontané avec l'OCDE

Fiscalité Le Conseil fédéral démarre la consultation concernant le projet d'échange de renseignements en matière fiscale. Avec des nouveautés à la clé. Plus...

L'OCDE recommande la souplesse budgétaire en zone euro

Europe L'OCDE estime que la zone euro pèse lourdement sur l'économie mondiale. Des politiques budgétaires plus souples devraient être prises. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...