ONG: contre les biocarburants pour avion

DébatUne centaine d'ONG tirent la sonnette d'alarme contre la volonté onusienne de convertir l'aviation aux biocarburants.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'utilisation à grande échelle de carburants alternatifs envisagée dans le transport aérien conduira à plus de production d'huile de palme et à plus de déforestation, a mis en garde mardi un collectif d'ONG.

Lors d'une réunion prévue à partir de mercredi à Mexico, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), agence spécialisée de l'ONU, doit se pencher sur sa «vision» des carburants alternatifs, dans le cadre de sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon un document disponible sur son site internet, cette «vision» envisage un passage des «carburants d'aviation durables» à 2% du total des carburants du secteur en 2025 (5 millions de tonnes par an), 32% en 2040 (128 millions de tonnes par an) et 50% en 2050 (285 millions de tonnes par an).

Effets négatifs

«Même si les chiffres proposés par l'OACI sont irréalistes, créer tout nouveau marché pour les biocarburants va aggraver le mal causé par les politiques existantes de promotion des biocarburants pour le transport routier dans l'UE, aux Etats-Unis et ailleurs», dénonce le collectif d'une centaine d'ONG internationales dans une lettre adressée à l'organisation.

Cette consommation plus importante de carburants alternatifs voudrait dire, selon ce texte, «presque certainement» utiliser plus d'huile de palme, accusée de contribuer à la déforestation et au changement climatique.

Les impacts sur l'environnement des carburants alternatifs «ne sont pas moindres que ceux des carburants fossiles», assurent encore les ONG, qui appellent les 191 Etats membres de l'OACI à «s'opposer» à leur développement.

«Les biocarburants sont déjà responsables de déforestation à grande échelle, d'appropriation de terres, de violations des droits de l'Homme, et de perte de souveraineté et de sécurité alimentaires», a dénoncé dans un communiqué Mary Louise Malig, de l'ONG Global Forest Coalition. «Ravitailler les avions avec, en plus des voitures, amplifierait ces impacts préoccupants, sans rien faire pour s'occuper du changement climatique».

Autres mesures

Les ONG appellent à la place à «prendre des mesures urgentes pour réduire les impacts de l'aviation sur le climat en ralentissant et finalement en inversant sa croissance», notamment en mettant un terme aux subventions, en arrêtant l'extension des aéroports et en investissant dans d'autres modes de transports comme le rail.

Si le secteur aérien mondial était un pays, il entrerait dans le top 10 des principaux émetteurs, selon la Commission européenne. (afp/nxp)

Créé: 10.10.2017, 04h03

Articles en relation

L'administration Trump va abroger le plan climat

Etats-Unis L'administration Trump va abroger la mesure phare de l'ex-président Barack Obama sur le climat, a annoncé lundi le chef de l'Agence américaine de protection de l'environnement. Plus...

Pékin mise sur les biocarburants

Chine L'Empire du Milieu veut promouvoir l'usage de l'éthanol d'ici à 2020 pour réduire la pollution et écouler ses stocks de mais. Plus...

Cathay va voler avec des biocarburants

Avion L'initiative concerne des vols long courrier vers les Etats-Unis. Objectif : réduire la pollution. Plus...

Aviation: 1400 personnes risquent le licenciement

Faillite d'Air Berlin 1400 des 8000 employés de la société en faillite pourraient perdre leur emploi à la fin du mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...