Les opérateurs suisses s'étripent pour la 5G

TélécomsLes rumeurs de fusion entre Sunrise et UPC se multiplient pour faire face à des centaines de millions de francs d'investissement.

L'arrivée de la 5G en Suisse va redistribuer les cartes des télécoms en Suisse, en vue de concurrencer Swisscom.

L'arrivée de la 5G en Suisse va redistribuer les cartes des télécoms en Suisse, en vue de concurrencer Swisscom. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis quelques jours, les rumeurs se multiplient dans le monde très concurrentiel des réseaux télécoms en Suisse. Les informations se succèdent, selon lesquelles l’actionnaire principal du groupe Sunrise, Freenet, serait en train de négocier avec le propriétaire du câblo-opérateur UPC, le fonds d’investissement Liberty Global, pour une fusion-acquisition en Suisse. En gros, ces discussions à haut niveau viseraient à créer un vrai concurrent à Swisscom, qui caracole toujours en tête sur le marché suisse de la téléphonie mobile et des connexions internet.

En vue, l’arrivée de la 5G en Suisse – la cinquième génération de réseau mobile qui permettra de surfer 100 fois plus vite sur internet et, donc, de télécharger des films ou de jouer en réseau en un claquement de doigts – est en train de redistribuer toutes les cartes. Et pour cause: les investissements en Suisse vont se chiffrer en centaines de millions de francs. Comme l’explique Philippe Horisberger, directeur suppléant de l’Office fédéral de la communication, «il faudra impérativement construire plusieurs milliers de nouvelles antennes sur notre territoire». Selon le responsable du programme 5G de Swisscom, Patrick Weibel, «d’ici fin 2019, nous prévoyons une couverture ponctuelle d’une soixantaine de villes et communes en Suisse». Sunrise veut en faire de même en fin d’année et Salt, le numéro trois helvétique de la téléphonie mobile, vise 2020 pour couvrir le territoire et vient, pour ce faire, de s’allier avec Nokia.

Vodafone dans le jeu?

Les enchères, pour l’attribution de réseaux 5G par la Commission fédérale de la communication (ComCom) devraient débuter très prochainement. Pour l’heure, Swisscom, Sunrise et Salt sont quasiment assurés d’obtenir des fréquences 5G dans les bandes des 700 MHz et des 3,5 GHz. Mais la guerre est plus ouverte qu’il n’y paraît. Ainsi, comme l’a révélé ce dimanche la «NZZ am Sonntag», le géant britannique Vodafone – troisième plus gros opérateur télécoms au monde – pourrait, lui aussi, participer à ces enchères ouvertes.

Une fusion-acquisition entre Sunrise (1,7 million d’abonnés) et UPC (1,2 million) ferait sens face aux 6,6 millions d’abonnés à la téléphonie mobile qu’affiche encore Swisscom. Qu’on ne s’étonne pas que le nombre de clients dépasse largement celui de la population helvétique: entre les contrats pour un, voire deux téléphones portables par personne, ceux pour une liaison internet et ceux, encore, pour la télévision, chaque ménage peut, aujourd’hui, cumuler des relations commerciales avec plusieurs opérateurs.

Créé: 05.02.2019, 19h45

Articles en relation

La technologie «5G» comporte plus de risques

High-tech La cinquième génération de standards pour réseau mobile, ou 5G, aura plus d'objets connectés, et donc plus de failles potentielles. Plus...

«Avec l’arrivée de la 5G, où pourrai-je survivre?»

Ondes électromagnétiques Trois électrohypersensibles racontent leurs souffrances dues aux rayonnements des antennes et des wi-fi. L’arrivée de la 5G en Suisse est devenue leur plus grande crainte. Plus...

Berne lance officiellement la grande bataille de la 5G

Téléphonie mobile Les appels d’offres pour le réseau mobile du futur sont lancés. Prix de départ des nouvelles concessions: 220 millions de francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...