Le Panama n'est pas un paradis fiscal pour Madrid

«Panama papers»L'Espagne considère que le Panama n'est pas un paradis fiscal, a réitéré lundi son ministre de la Justice.

Le ministre de la Justice Rafael Catala.

Le ministre de la Justice Rafael Catala. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La diffusion des «Panama papers» a conduit la France à replacer le Panama sur sa liste noire de paradis fiscaux. A l'inverse, en Espagne, le ministre de la Justice considère que le Panama n'est pas un paradis fiscal.

Cette déclaration survient alors que le grand quotidien El Mundo (centre-droite) a signé lundi un éditorial demandant à l'Espagne de faire de même, accusant Madrid d'avoir retiré le Panama de sa liste noire en 2011 pour bénéficier de juteux contrats liés à l'élargissement du canal.

Culture juridique différente

«Il ne me semble pas que le Panama soit un paradis fiscal, dans la mesure où il existe les garanties d'un Etat de droit», a déclaré le ministre espagnol de la Justice Rafael Catala devant des journalistes, avant d'ajouter: «Ce qu'il y a, c'est que c'est un système fiscal différent, une culture juridique différente».

Un paradis fiscal applique en général un taux d'imposition nul aux non résidents et la transparence en matière fiscale y est faible, de même que les échanges d'information avec d'autres pays.

Le 8 avril, la France a annoncé qu'elle replacerait en 2017 le petit pays latino-américain sur la liste des paradis fiscaux dont elle l'avait retiré en 2012 et demanderait à l'OCDE d'en faire autant.

Paris réagissait ainsi à la publication, le 3 avril, de l'enquête «Panama Papers» sur des dizaines de personnalités internationales ayant ouvert des comptes dans des paradis fiscaux à travers un cabinet d'avocat panaméen.

Chantage panaméen

Le quotidien El Mundo (centre-droite) assure lui que Madrid, en retirant le Panama de sa liste noire, «a cédé au chantage des autorités panaméennes pour que les entreprises du BTP espagnoles puissent accéder à un contrat de plus de deux milliards d'euros pour l'élargissement du canal du Panama».

Le consortium en charge des travaux est mené par l'Espagnol Sacyr. Le budget global initial du contrat d'élargissement du canal, par où passe 5% du commerce mondial, dépasse les cinq milliards d'euros.

El Mundo souligne que la convention de coopération policière liant les deux pays n'évoque pas, sur sa liste de délits à poursuivre «particulièrement», les délits de nature économique comme le blanchiment.

Ce délit est bien inclus dans de récentes conventions consultées par l'AFP signées avec le Niger, le Sénégal ou encore les Etats-Unis.

(afp/nxp)

Créé: 11.04.2016, 17h32

Articles en relation

Infantino fustige les «Panama Papers»

Fifa/UEFA Epinglé dans le scandale des comptes offshore, le président de la FIFA s'est défendu dans un article à paraître lundi. Plus...

Une loi britannique contre l'évasion fiscale

«Panama Papers» Le premier ministre David Cameron annonce un durcissement législatif. Plus...

L'identité du CICR usurpée pour cacher de l'argent sale

Panama Papers Le nom du Comité international de la Croix-Rouge aurait été utilisé par le cabinet Mossack Fonseca, au coeur du scandale des «Panama Papers», selon la presse dominicale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...