Passer au contenu principal

Patrick Odier estime que les banques croulent sous la régulation

Patrick Odier s’est montré sévère face aux «autorités suisses de régulation» qui cherchent à imposer des mesures plus contraignantes aux banques helvétiques.

Patrick Odier
Patrick Odier
Magali Girardin/Tribune de Genève

Le président de l’Association suisse des banquiers s’étonne aussi des derniers propos de la ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf sur les fonds propres des banques «La place financière suisse se retrouve à un moment crucial. Elle est confrontée à des défis majeurs», a déclaré mercredi soir Patrick Odier, président de l’ASB (Association suisse des banquiers) devant une dizaine de journalistes suisses. Il a réaffirmé que les banques suisses appliqueront les nouveaux standards de l’OCDE en matière d’échanges automatiques d’informations «à condition que ces standards soient réciproques et acceptés au niveau international», afin que la place financière ne soit pas handicapée par rapport à ses concurrentes. Patrick Odier s’est montré sévère face aux « autorités suisses de régulation» qui cherchent à imposer des mesures plus contraignantes aux banques helvétiques.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.