Passer au contenu principal

RémunérationsLe patron de Migros ne veut pas du salaire minimum

Herbert Bolliger ne veut pas entendre parler de salaire minimum bien que le géant orange ait déjà un accord en ce sens. Le patron de Migros invite ceux qui ne sont pas contents à changer de travail.

Herbert Bolliger, directeur général de Migros, s'oppose à un salaire minimum fixé par la loi.
Herbert Bolliger, directeur général de Migros, s'oppose à un salaire minimum fixé par la loi.
Keystone

Herbert Bolliger, le directeur général de la Fédération des coopératives Migros, refuse toute idée d'un salaire minimum: «La fixation des salaires dépend des partenaires sociaux afin que soient pris en compte les différences régionales et les spécificités des branches», explique-t-il dans une interview à la Berner Zeitung.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.