Le patron de Nestlé défend les bilatérales

EconomieLe Belge Paul Bulcke soutient les bilatérales, car elles permettent à l'économie de faire venir les spécialistes, dont elle a besoin.

Paul Bulcke tresse des lauriers à la Suisse tout en dénonçant de possibles dérives.

Paul Bulcke tresse des lauriers à la Suisse tout en dénonçant de possibles dérives. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Pour nous, les accords bilatéraux sont importants, a déclaré le PDG de Nestlé dans une interview samedi à la «NZZ»: ils créent un environnement sûr». Nestlé est tributaire de la mise en oeuvre de l'initiative sur l'immigration de masse. Au siège de Vevey, près d'une centaine de nationalités différentes travaillent pour la firme.

«Nous avons des chercheurs provenant du monde entier, nous ne voulons pas les perdre. S'il devient difficile de faire venir des spécialistes en Suisse, nous irons là où cette possibilité existe encore, ce qui est logique.»

Le modèle suisse fonctionne

Quand certains partis affirment qu'il y a trop d'étrangers en Suisse, le patron de géant agro-alimentaire, rétorque: «qu'est-ce trop signifie?» Quand on voit que la Suisse se porte bien, «avec un faible taux de chômage et des étrangers, bien intégrés, qui travaillent, est-ce que c'est trop?»

Reste que le Belge se dit préoccupé par l'évolution qu'il observe depuis quelques années. Plusieurs initiatives, proposées au peuple, menacent, selon lui, la force de la Suisse comme sa sécurité juridique.

Et de montrer du doigt l'initiative «contre les rémunérations abusives» approuvée par le peuple en 2013, la qualifiant de «populiste». Une vision à court terme l'a emportée sur d'autres considérations plus sages, estime-t-il. En revanche, les Suisses ont été avisés de refuser l'initiative 1:12 ainsi que les six semaines de vacances, selon lui. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2015, 12h48

Articles en relation

Nestlé jugé pour le mobbing d’une ex-cadre

Justice Yasmine Motarjemi dénonce aussi des défaillances en matière de sécurité alimentaire au sein de la multinationale. Elle réclame 2,1 millions de francs. Plus...

Nestlé inaugure un nouveau site de production

Konolfingen (BE) Le géant agroalimentaire vaudois réagit avec ce complexe à la demande croissante pour les denrées alimentaires pour nouveaux-nés. Plus...

Nestlé veut s'attaquer au travail forcé en Thaïlande

Droits humains Le géant agroalimentaire vaudois veut s'engager contre les conditions de travail inhumaines sur les bateaux de pêche thaïlandais. Plus...

Nestlé n'est plus accusé de s'être entendu sur les prix

Canada Le Service des poursuites pénales du Canada (SPPC) suspend les accusations de fixation des prix visant Nestlé Canada. Plus...

Nestlé reprend la production de ses nouilles Maggi

Inde Le géant suisse de l'alimentation a repris la production de ses nouilles instantanées Maggi en Inde. Celles-ci étaient interdites depuis le mois de juin en raison d'une teneur excessive en plomb. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.