Le patron de Roche espère créer des centaines d'emplois

PharmaSeverin Schwan se dit satisfait des résultats de son entreprise et compte développer la production en Suisse.

Severin Schwan ne veut pas délocaliser.

Severin Schwan ne veut pas délocaliser. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le patron du groupe pharmaceutique bâlois Roche, Severin Schwan, veut accroître les capacités de production de l'entreprise en Suisse. Pour cela, il table sur la création de plusieurs centaines d'emplois cette année, a-t-il déclaré dans la SonntagsZeitung.

«Je suis très satisfait de la marche des affaires cette année», a souligné M. Schwan, qui se montre confiant dans les capacités de Roche à encore développer ses activités. «Il semble donc que nous allons pouvoir créer plusieurs centaines de nouveaux emplois cette année en Suisse».

Interrogé sur la possibilité d'une délocalisation de certains emplois à l'étranger - en raison notamment du franc fort et de la baisse des exportations pharmaceutiques - Severin Schwan a catégoriquement écarté cette solution. «Roche n'est pas affecté par le recul des exportations», a-t-il souligné. Les capacités de production de l'entreprise ont même été renforcées en Suisse.

Prix en fonction de l'efficacité

Le patron du groupe pharmaceutique bâlois s'est par ailleurs montré ouvert à l'idée d'un prix des médicaments déterminé à l'avenir en fonction de leur efficacité. Cela pourrait par exemple signifier que plus longtemps un patient atteint d'une tumeur vivrait, plus Roche bénéficierait d'un prix élevé.

A l'inverse, s'il venait à décéder de manière précoce, le groupe ne recevrait rien. «Aujourd'hui, nous sommes simplement rémunérés pour chaque emballage livré», souligne M. Schwan.

Il existe en Italie de premières démarches, dans lesquelles Roche est parvenu à introduire des modèles de rémunération en fonction de l'utilité. «Il est concevable qu'au fil du temps, de telles approches s'étendent à d'autres pays», estime le directeur général. D'autant que sur le principe, les caisses maladie sont ouvertes à l'idée. Sa mise en oeuvre se heurte toutefois à de nombreux obstacles, a-t-il tempéré. (ats/nxp)

Créé: 20.09.2015, 11h29

Articles en relation

Inauguration de la plus haute tour habitable du pays

Bâle Bâle possède désormais le plus haut bâtiment habitable de Suisse avec la tour Roche qui a été inaugurée vendredi. Plus...

Roche acquiert une société aux Etats-Unis

Pharma Roche se renforce dans le diagnostic microbiologique en reprenant l'entreprise américaine Geneweave BioSciences. Plus...

Les taux de change font chuter le bénéfice de Roche

Résultats Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net diminuer à 5,2 milliards de francs au premier semestre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.