Le personnel d'ABB Sécheron poursuit la lutte

GenèveABB veut délocaliser la quasi-totalité de la production d'ABB Sécheron à Lodz, en Pologne.

Quelque 150 salariés ont participé aux réflexions pour trouver une autre solution que la délocalisation.

Quelque 150 salariés ont participé aux réflexions pour trouver une autre solution que la délocalisation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l'issue d'une deuxième journée de «consultation collective» mardi à Genève, le personnel d'ABB Sécheron ne baisse pas la garde. Réaffirmant son opposition totale au projet de délocalisation d'une partie de la production, qui menace près de 150 emplois, il a décidé de prolonger ses travaux mercredi.

Quelque 150 salariés, soit l'intégralité des employés du site, ont participé aux travaux d'élaboration de mesures alternatives aux suppressions d'emplois prévues par le géant zurichois de l'électrotechnique ABB, a fait savoir le syndicat Unia. Plusieurs scénarios «possibles et très prometteurs» pour améliorer la productivité sont en cours d'élaboration.

Mais des approfondissements sont encore nécessaires, justifiant ainsi une troisième journée de consultation collective, ajoute Unia. L'objectif premier du personnel est d'arrêter tous les transferts d'activités et de maintenir l'ensemble des lignes actuelles de production du site de Meyrin-Satigny (GE).

Déménagement en Pologne

Pour mémoire, ABB veut délocaliser la quasi-totalité de la production d'ABB Sécheron à Lodz, en Pologne, pour ne conserver à Genève qu'un centre d'excellence, la recherche et la fabrication de petites séries. Au total, 100 employés permanents et 43 temporaires seraient concernés d'ici à la mi-2019.

Ayant pris note lundi de la consultation collective organisée par le comité d'entreprise, ABB a estimé respecter «pleinement les procédures définies dans la convention collective de travail». «D'autres parties impliquées dans le processus ne s'y tiennent pas», avait toutefois relevé le groupe.

L'entreprise avait précisé, dans un communiqué, qu'elle «évaluera les effets d'un arrêt de la production sur ses activités commerciales et agira en conséquence».

ABB Sécheron est spécialisée dans la fabrication de transformateurs de traction et a pour clients de nombreux constructeurs de trains et de compagnies ferroviaires comme les CFF, la SNCF et la Deutsche Bahn. L'entreprise, fondée en 1879, produit aussi des installations fixes de moyenne tension et de services ferroviaires. (ats/nxp)

Créé: 14.11.2017, 16h19

Articles en relation

Plus de cent postes concernés par les restructurations d'ABB à Genève

Industrie La direction de la multinationale rencontre ce lundi le personnel d'ABB Sécheron à Meyrin. Entre 100 et 150 postes seront touchés sur deux ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...