Le PIB de Genève croît plus que dans tout le pays

ConjonctureLe canton de Genève conserve son dynamisme économique et devrait même dépasser la moyenne suisse en termes de croissance du PIB cette année et la prochaine.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La progression du PIB genevois est attendue à 2,9% pour 2018, contre 2,6% à l'échelle suisse, selon les estimations publiées mardi par l'établissement. La Banque cantonale de Genève (BCGE) s'attend à un ralentissement pour l'année prochaine, avec néanmoins une croissance de 1,7% (1,6% au niveau national).

Ce coup de frein conjoncturel en 2019 n'a rien d'inquiétant, selon Valérie Lemaigre, cheffe économiste de la BCGE. «C'est un tassement sain, qui nous remet sur des rythmes de croissance modérés et qui est lié à une activité plus en ligne avec le potentiel des économies suisse et genevoise.»

A en croire Mme Lemaigre, le ralentissement est lié notamment au cycle des exportations, toujours en croissance grâce à l'investissement des entreprises mais qui commence à se tasser en raison de la hausse globale des coûts.

Dans ce contexte, l'inflation à Genève devrait se fixer à 1,1% et 0,7%, respectivement pour 2018 et 2019, à des niveaux quasiment identiques à ceux prévus en Suisse. Le canton du bout du lac reste toutefois à la traîne en termes de chômage, dont le taux est attendu à 4,3% cette année (estimation de 2,5% pour la Suisse) et 4,4% (2,6%) pour la prochaine.

Les exportations tiennent bon

La croissance à Genève est toujours soutenue par les exportations, en premier lieu celles du secteur du luxe, qui contribue à hauteur de 80% de l'ensemble des ventes à l'étranger. La chimie - principalement le domaine des arômes et des parfums - représente 12% de l'ensemble. «La dynamique des exportations reste bien orientée», a souligné Mme Lemaigre lors d'une conférence de presse.

Les restrictions du commerce mondial et le ralentissement conjoncturel attendu en Europe, principal débouché pour la Suisse, ne devraient pas trop plomber les entreprises genevoises tournées vers l'étranger. Selon la cheffe économiste de la BCGE, ce sont principalement les produits sensibles au cycle économique qui devraient pâtir de ces incertitudes, comme ceux émanant de l'industrie. Le luxe et la chimie ne sont pas concernés en premier lieu.

Immobilier

La situation de l'immobilier à Genève, «assez favorable», reflète fidèlement l'évolution économique du canton, selon Valérie Lemaigre. Le résidentiel a connu un retour de l'augmentation des prix en 2018, de 1,8% pour les villas et de 3,9% pour les appartements, à en croire les premières estimations du bureau Wüest Partner. «On revient à des progressions dans le résidentiel qui sont modérées», explique l'économiste.

Le développement de l'immobilier commercial s'est avéré plus problématique, en raison d'une hausse des surfaces vacantes de bureaux. Quelque 40% de ces objets se trouvent au centre-ville de Genève, précise Valérie Lemaigre.

La construction de logements maintient le taux de vacance à un niveau encore très bas de 0,5%. En tout, 6000 logements voient le jour chaque année dans le canton. «La demande continue à être soutenue par l'entrée de nouveaux résidents», remarque l'économiste. (ats/nxp)

Créé: 18.12.2018, 14h25

Articles en relation

Le Seco et le KOF abaissent leurs prévisions

Suisse Le brusque ralentissement enregistré au troisième trimestre a provoqué une révision à la baisse des prévisions de croissance pour 2018 et 2019. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...