Passer au contenu principal

Plainte judiciaire contre Syngenta pour une semence de maïs

L'agrochimiste bâlois Syngenta est confronté à une nouvelle plainte aux Etats-Unis.

Le transformateur américain de céréales Archer Daniels Midland (ADM) reproche à Syngenta d'avoir commercialisé sa semence de maïs «Agrisure Viptera», autorisée aux Etats-Unis, sans s'assurer qu'elle pouvait être exportée sur d'autres marchés.

C'est ce qu'a rapporté l'agence Reuters mercredi soir. Plus d'une centaine d'agriculteurs de onze Etats américains ont déposé des plaintes pour le même motif. Ainsi que le négociant en matières premières Cargill et l'exportateur de céréales Trans Coastal Supply.

La Chine, un important acheteur de céréales américaines, a refusé cette année des cargaisons complètes en provenance des Etats-Unis, car elles contenaient du maïs «Agrisure Viptera».

Les plaignants veulent être dédommagés par Syngenta. Ces derniers mois, Syngenta a maintenu sa position selon laquelle les plaintes sont infondées.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.