Plan social amélioré pour les employés de Lacroix

Saignelégier (JU)L'entreprise horlogère, qui emploie une septantaine de personnes, avait annoncé des licenciements, il y a peu.

Maurice Lacroix emploie une septantaine de personnes, à Saignelégier (JU).

Maurice Lacroix emploie une septantaine de personnes, à Saignelégier (JU). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les huit employés licenciés de l'entreprise horlogère Maurice Lacroix à Saignelégier (JU) vont bénéficier d'un plan social amélioré. La mobilisation du personnel a permis d'obtenir un bon accord, estime le syndicat Unia.

Le document finalement signé prévoit des préretraites, des indemnités de départ en fonction de l'âge, de l'ancienneté et de la charge familiale. Il comprend également un soutien financier en cas de reconversion professionnelle, a annoncé jeudi Unia Transjurane.

Centaines de milliers de francs

Les indemnités que le groupe zurichois DKSH, propriétaire de Maurice Lacroix, se contentait d'offrir au début des négociations étaient très insuffisantes. Elles ne correspondaient ni à la capacité financière du groupe, ni à la situation des travailleurs licenciés, selon le syndicat.

L'enveloppe du plan social s'élève à plusieurs centaines de milliers de francs et s'appliquera aussi à l'avenir dans l'éventualité d'autres licenciements. DKSH avait annoncé en septembre dernier ces licenciements pour des motifs économiques. Maurice Lacroix emploie une septantaine de personnes. (ats/nxp)

Créé: 09.11.2017, 16h43

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...