Passer au contenu principal

AutomobilePlate-forme commune de Nissan, Renault et Mitsubishi

L'objectif de cette nouvelle organisation au sein du groupe est de réduire les coûts de fabrication.

Le Mitsubishi GT Phev Concept présenté au Salon de l'auto à Paris, le 29 septembre 2016. La firme appartient désormais au groupe Renault-Nissan.
Le Mitsubishi GT Phev Concept présenté au Salon de l'auto à Paris, le 29 septembre 2016. La firme appartient désormais au groupe Renault-Nissan.
AFP

Les constructeurs automobiles Nissan, Renault et Mitsubishi vont utiliser une plate-forme commune pour leurs modèles électriques. Le but est de réduire significativement le prix, rapporte dimanche le quotidien japonais Nikkei.

L'alliance Renault-Nissan est en pointe dans le secteur des voitures à moteur électrique mais peine à réduire les coûts de production. D'après le quotidien Nikkei, qui ne cite pas ses sources, Renault et le constructeur japonais Mitsubishi, passé cette année sous le contrôle de Nissan, utiliseront exclusivement le châssis de la future version de la Leaf, la voiture électrique de Nissan, attendue sur le marché en 2018.

En utilisant une plate-forme commune, les trois constructeurs pourront aussi mettre des équipements et composants en commun et réduire les coûts de fabrication de leurs véhicules électriques.

Selon Nikkei, Nissan espère ainsi pouvoir abaisser de 20% le prix de départ de sa Leaf.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.