Polluer la nappe phréatique leur est fatal

EconomieL'entreprise chimique Rohner SA s'est retrouvée dans les chiffres rouges. En cause leur pollution par rejets d'eau a irrité les autorités et la population.

L'entreprise de chimie avait été fondée en 1906.

L'entreprise de chimie avait été fondée en 1906. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La pollution d'une nappe phréatique par des rejets d'eaux industrielles a été fatale à l'entreprise chimique Rohner SA, à Pratteln (BL). Mise sous pression par les autorités et devant faire face à l'irritation de la clientèle, la firme se retrouve dans les chiffres rouges et dépose le bilan.

En mars encore pourtant, Rohner SA évoquait «d'excellentes perspectives pour 2019 et un carnet de commandes plein», rappelle l'entreprise bâloise lundi dans un communiqué. Mais, contrainte de prouver que son système de canalisation n'avait pas de fuite et appelée à combler des «lacunes évidentes», selon les autorités, dans son organisation et sa politique d'information, l'entreprise a perdu la confiance de ses clients.

Le conseil d'administration de l'entreprise n'a eu d'autre alternative que d'annoncer, lundi dans un communiqué, son dépôt de bilan. Fondée en 1906 et employant aujourd'hui quelque 200 personnes sur son seul site de Pratteln, ce sous-traitant de la chimie et de la pharma ne dit rien sur son avenir.

L'entreprise avait repéré une fuite le 12 février, mais elle n'a pas informé les autorités. La pollution a été constatée dans le cadre d'un contrôle de routine de la nappe phréatique à la fin du mois de février. On ne connaît pas la quantité d'eau industrielle qui s'est déversée dans la nappe, ni les substances qu'elle contenait et leur concentration. Toutefois, plusieurs substances ont été détectées, dont des solvants. Mais l'eau potable n'a jamais été polluée, selon les autorités.

Cette pollution est survenue après une série d'autres incidents. En février 2016, une explosion avait fait deux blessés et, en 2005, l'évaporation de substances avait pollué l'air. (ats/nxp)

Créé: 24.06.2019, 20h16

Articles en relation

Une entreprise polluante reçoit un ultimatum

Bâle-Campagne Les autorités exigent que l'entreprise Rohner SA, qui a pollué une nappe phréatique à Pratteln, examine toutes ses canalisations. Plus...

Une société pollue la nappe phréatique sans rien dire

Bâle-Campagne Une conduite d'eaux usées de l'entreprise chimique Rohner a fuité. Elle a été colmatée mais les autorités n'ont pas été averties. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.