Le Portugal et ses créanciers d’accord sur le plan d’austérité

Crise de la detteLisbonne a indiqué dimanche soir avoir trouvé un accord avec ses créanciers sur un nouveau programme d'austérité.

Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a trouvé un accord avec les créanciers.

Le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho a trouvé un accord avec les créanciers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement portugais a indiqué dimanche être parvenu à un accord avec ses créanciers sur son nouveau programme d’austérité, mis en oeuvre pour respecter ses objectifs budgétaires après le rejet par la Cour constitutionnelle de plusieurs mesures de rigueur.

Cet accord permet de conclure de manière positive la 7e évaluation des comptes du Portugal par la "troïka" (UE-FMI-BCE) représentant ses bailleurs de fonds. Il ouvre la voie au versement d’une tranche d’aide de 2 milliards d’euros dans le cadre du plan de sauvetage de 78 milliards d’euros dont Lisbonne bénéficie depuis mai 2011.

Après cet accord, le Portugal espère aussi que ses partenaires européens confirmeront prochainement leur accord de principe pour un allongement des délais de remboursement des prêts qui lui ont été accordés.

Présenté lundi à Bruxelles

"Le Conseil des ministres s’est réuni pour prendre connaissance de la conclusion de la 7e évaluation et confirmer les conditions nécessaires à sa clôture", a indiqué un bref communiqué du gouvernement à l’issue d’un Conseil des ministres, réuni en séance extraordinaire.

Le ministre portugais des Finances, Vitor Gaspar, présentera les résultats de cette 7e évaluation à ses collègues de la zone euro qui doivent se retrouver dès lundi à Bruxelles, a précisé le communiqué.

Commencée fin février la 7e évaluation de la "troïka" s’est révélée nettement plus longue et plus difficile que les précédentes, en particulier en raison du rejet début avril par la Cour constitutionnelle de plusieurs mesures de rigueur inscrites au budget de l’Etat pour 2013, marqué par des hausses d’impôts sans précédent.

Séries de mesures

Après ce rejet le Premier ministre Pedro Passos Coelho a présenté une série de mesures destinées à les remplacer en vue de réduire de façon permanente les dépenses publiques de 4,8 milliards d’euros à l’horizon 2015.

Les mesures doivent également permettre au Portugal de respecter l’engagement pris auprès de ses créanciers de ramener son déficit budgétaire à 5,5% du PIB à la fin de cette année, puis à 4% l’année prochaine pour revenir en 2015 en dessous de la limite de 3% fixée par Bruxelles.

Le nouveau programme d’austérité de M. Passos Coelho prévoit notamment la suppression de 30.000 fonctionnaires sur un total d’environ 700.000, l’allongement de leur horaire de travail de 35 à 40 heures par semaine et le report de l’âge du départ à la retraite à taux plein de 65 à 66 ans. (afp/nxp)

Créé: 12.05.2013, 23h33

Articles en relation

Le Portugal va couper sévèrement dans les dépenses publiques

Crise de la dette Lisbonne compte repousser d'un an l'âge de la retraite, à 66 ans, et allonger la journée de travail des fonctionnaires. Plus...

Le Portugal maintient ses objectifs malgré la censure de la Cour

Crise Les ministres portugais ont été priés par le Premier ministre de réduire les dépenses publiques pour compenser l'invalidation par la Cour constitutionnelle de son plan d'austérité. Plus...

La cour constitutionnelle sanctionne l'austérité

Portugal La cour constitutionnelle du Portugal a rejeté vendredi quatre des neuf mesures d'austérité contestées prises par le gouvernement pour assainir les finances publiques. Plus...

Il refuse de payer ses impôts pour sauver sa famille

Portugal Un Portugais âgé de 46 ans, au chômage depuis deux ans et qui ne touche plus d'allocation, a annoncé qu'il ne payerait plus ses impôts tant qu'il n'aurait pas retrouvé de travail, afin de pouvoir nourrir sa famille. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...