Passer au contenu principal

Les primes d’assurance maladie vont devenir insupportables

Les coûts des soins médicaux devraient augmenter de 60% en Suisse d’ici treize ans, selon le cabinet d’audit Ernst&Young (Suisse).

Le système de santé suisse s’avère coûteux s’il est comparé avec ceux d’autres pays industrialisés.
Le système de santé suisse s’avère coûteux s’il est comparé avec ceux d’autres pays industrialisés.
archives Keystone

«Les primes d’assurance maladie vont plus que doubler en Suisse d’ici treize ans et ne seront plus supportables pour une grande partie de la population», prévient Karin Kirchner, porte-parole de Ernst&Young (Suisse). Cette estimation de la société d’audit paraît difficilement évitable. D’ici 2030, les coûts de la santé devraient en effet augmenter de 60 %, à 116 milliards de francs, selon ses propres prévisions figurant dans sa dernière étude sur l’assurance maladie.

Le système de santé suisse fournit certes des prestations de haute qualité. Il s’avère toutefois coûteux s’il est comparé avec ceux d’autres pays industrialisés. Les coûts de la santé ont plus que doublé en Suisse au cours des vingt-cinq dernières années. Ernst&Young estime que cette inflation provient certes de facteurs endogènes, mais sans exclure des facteurs exogènes. Les uns peuvent paraître réjouissants, d’autres plutôt inquiétants. Il s’agit ainsi des progrès de la médecine, d’une augmentation de l’espérance de vie, mais aussi de l’augmentation des maladies chroniques.

Ces éléments laissent difficilement espérer un retournement de tendance dans l’évolution des primes de caisse maladie. A cela s'ajoutera le poids croissant de soins dentaires non couverts par l'assurance maladie de base.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.