Les prix dans l'immobilier baissent à Genève et à Zurich

EtudeLa pression sur les prix est particulièrement visible dans certaines régions. Les appartements et encore plus les maisons sont concernés. Le phénomène est observé dans un nombre croissant de communes.

La BNS l'a elle-même constatée: une baisse des  prix a été constatée dans certaines régions, d'autres ont enregistré de fortes hausses.

La BNS l'a elle-même constatée: une baisse des prix a été constatée dans certaines régions, d'autres ont enregistré de fortes hausses. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Banque Nationale Suisse (BNS) n'en a pas fait mystère la semaine précédente, lors de son évalutation trimestrielle. La situation sur les marchés hypothécaire et immobilier demeure une source d'inquiétudes pour la banque centrale, qui doit désormais prendre en compte une «baisse des prix dans certaines régions».

Ce phénomène est surtout visible dans les villes de Genève et de Zurich, a expliqué le SonntagsBlick . Dans la cité de Calvin, les tarifs ont reculé de 5,5% sur un an et près de 4% sur les bords de la Limmat.

Genève donne le ton

Genève, dont les prix flambaient auparavant, doit désormais affronter le phénomène inverse. Pour Michael Landolt, chef économiste de la Fédération alémanique des propriétaires (Hauseigentümerverbands HEV), ce qui émerge dans la ville du bout du lac ne fait que préfigurer ce qui va arriver dans toute la Suisse. «Ce qui s'y passe est ensuite observable à Zurich puis en Suisse orientale», a-t-il prévenu.

La demande se déplace donc vers des régions où le prix du terrain est encore abordable. Mais la pression ne devrait pas être massive, juge Maciej Skoczek, économiste chez UBS.

Des prix en baisse

Ces développements montrent que le marché se tasse lentement. Mais l'économiste s'inquiète pour la suite car l'histoire immobilière a montré que rarement une telle envolée ne s'est terminée par un atterrissage en douceur.

UBS a observé que les prix reculent sur un large front, ce qu'elle a pu vérifier dans près de quatre communes sur dix au niveau des appartements. Cette pression baissière est encore plus forte pour les maisons individuelles, qui sont devenues meilleur marché dans six communes sur dix.

(nxp)

Créé: 15.12.2014, 10h55

Articles en relation

La BNS garde le cap et reste vigilante sur l'immobilier

Politique monétaire Face à une tendance à la baisse des prix toujours marquée, la Banque nationale suisse (BNS) garde le cap de sa politique monétaire en maintenant le taux plancher à 1,20 franc pour un euro. Plus...

Les loyers pourraient baisser dès le printemps

Immobilier Le taux de référence devrait reculer à 1,75% à l'été au plus tard, selon la dernière étude immobilière de la BCZ. Mais il ne devrait plus beaucoup baisser par la suite. Plus...

Les annonces d'appartements s'arrachent autour du Léman

Immobilier A Genève et Lausanne, les annonces en ligne d'appartements s'arrachent. Par contre, plus un logement compte de mètres carrés, plus il est difficile à louer. Pour les loyers qui dépassent 3500 francs bruts par mois, l'offre dépasse la demande. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...