Produit dangereux: le commerce en ligne promet

CommerceQuatre plateformes de distribution en ligne s'engagent «à réagir dans un délai de deux jours ouvrables» à toute notification d'un produit dangereux.

Des plateformes de distribution en ligne vont collaborer avec l'Union européenne.

Des plateformes de distribution en ligne vont collaborer avec l'Union européenne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre plateformes de distribution en ligne, dont l'entreprise américaine Amazon et sa concurrente chinoise Alibaba, se sont engagées lundi auprès de l'UE à retirer plus rapidement de la vente les produits signalés comme dangereux, a annoncé la Commission européenne.

Ces entreprises, dont font aussi partie eBay et Rakuten-France, s'engagent «à réagir dans un délai de deux jours ouvrables» à toute notification d'un produit dangereux par les autorités d'un Etat membre, et à expliquer à chaque fois «les mesures prises», dans un document signé sous l'égide de l'exécutif européen.

Des points de contact uniques

Elles devront également réagir plus rapidement aux signalements venant de consommateurs, en leur apportant une réponse «dans un délai de cinq jours ouvrables». Les quatre entreprises mettront «à la disposition des autorités des Etats membres de l'UE des points de contact uniques» à qui notifier des produits dangereux. Et elles fourniront «un moyen clair pour les clients de notifier» les produits dangereux, selon les engagements listés par la Commission.

L'exécutif européen a indiqué qu'il assurerait un suivi de ces promesses dans des rapports semestriels, et a appelé d'autres plateformes de commerce en ligne à «suivre le bon exemple» des quatres premières signataires.

Les ventes en ligne ont représenté 20% des ventes totales en 2016 dans l'UE, selon Eurostat, et les autorités s'inquiètent de voir de plus en plus de produits signalés comme dangereux être en vente sur des plateformes en ligne. (ats/nxp)

Créé: 25.06.2018, 14h23

Articles en relation

Migros essaie de fermer la porte à Alibaba

E-commerce Le géant orange propose une mesure contre les paquets mal déclarés aux douanes en provenance de Chine. Dès qu'une proportion est atteinte, tous les colis sont renvoyés à l'expéditeur. Plus...

La faune sauvage menacée par le commerce en ligne

Internet L'ONG IFAW appelle à une réglementation spécifique contre la vente en ligne des animaux protégés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.