Les projets dans les médias se multiplient en Suisse romande

EconomieAu moins trois initiatives sont lancées par des acteurs romands, connus ou moins connus.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le printemps approche. Mais les bourgeons ne poussent pas uniquement sur les arbres. Ces dernières semaines, des initiatives de création de nouveaux médias sont apparues en Suisse romande. Après la disparition de L’Hebdo et les mesures de restructuration qui ont touché Le Temps, mais aussi 24 heures et la Tribune de Genève l’automne dernier, de nombreuses réunions et échanges sont intervenus entre personnalités romandes d’horizons divers.

Ces projets germent dans des segments très divers. Certains d’entre eux restent encore flous, d’autres se cristallisent déjà. Une trentaine de rédacteurs – dont le fondateur de L’Hebdo, Jacques Pilet, et le journaliste Gian Pozzy – se sont rencontrés à Paudex pour jeter les bases d’un projet de média. «Il s’agissait surtout de fédérer des énergies et des envies», résume Jacques Pilet, qui évoque le plaisir de constater un «sursaut» au sein des acteurs des médias.

La question financière sera incontournable

Le cinéaste Frédéric Gonseth a filmé la séance, dans le cadre d’un documentaire qui sera diffusé cet automne. «C’est minuit moins cinq pour réagir», estime-t-il, en considérant que les médias pourraient s’inspirer du cinéma pour récolter des fonds. Depuis 2011, la Fondation romande pour le cinéma finance de nombreux projets. En 2015, cet organisme a notamment pu soutenir des projets grâce à un apport de plus de 10 millions de francs, dont sept versés par les cantons romands et les Villes de Genève et Lausanne. L’écrivain et ancien promoteur immobilier Metin Arditi a aussi participé à cette réunion. Mais, s’empresse-t-il de préciser, «je ne veux pas me lancer dans une aventure capitalistique».

Avec ce projet comme avec les autres, la question financière sera, un jour, incontournable. L’argent? A première vue, il ne devrait pas manquer s’agissant de l’ambition de CNN de créer avant la fin de l’année une chaîne anglophone, avec une rédaction principale à Zurich et une autre à Genève. Ce média, contrôlé in fine par le géant américain des télécoms AT&T, compte recruter une trentaine de personnes. Sa société locale est représentée par l’avocat lausannois Christophe Wilhelm. La gestion de la chaîne a été confiée à la société vaudoise MediaGo, dirigée par l’ancien directeur de La Télé Christophe Rasch et présidée par l’homme d’affaires Yves-Claude Aubert. Les dirigeants de cette future chaîne n’ont rien dit sur l’investissement lié à cette opération.

Un projet pour la génération Y

Autre projet, autre univers: la société vaudoise Blue Oceans Entertainment lance Kapaw, un média qui se concentrera sur une production en format vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Dirigé par Geoffrey Moret, Kapaw veut s’adresser à la génération Y, les jeunes nés avec Internet et les jeux vidéo. L’ingénieure Beth Krasna, 64 ans, qui siège au sein de nombreux groupes ou organismes (The Graduate Institute, conseil des EPF, Coop, Raymond Weil, etc.), a rejoint ce bateau. «C’est à titre privé que j’ai pris une participation dans cette société. Je m’intéresse au développement des médias dans le secteur digital depuis plusieurs années», résume-t-elle.

Le Vaudois Sébastien Lamunière a aussi investi dans Kapaw, par l’intermédiaire d’Edipresse Group. Agé de 35 ans, c’est l’un des deux fils de Pierre Lamunière, ancien propriétaire du groupe de médias racheté par Tamedia – qui édite ce journal - en 2012.

Parallèlement à ce «printemps» des nouveaux médias, d’autres cercles réfléchissent à la question de leur financement. A quand la création d’une Fondation romande pour les médias? (24 heures)

Créé: 04.03.2017, 09h01

Articles en relation

La saignée médiatique préoccupe des députés

Restructurations La fermeture de «L’Hebdo», suivie de licenciements au «Temps», interpelle des élus. Plus...

L’Hebdo tire le rideau avec ses fidèles lecteurs

Médias Samedi, la rédaction a ouvert ses portes au public pour la fabrication de son ultime numéro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...