Le rachat de Syngenta inquiète des sénateurs

Etats-UnisQuatre sénateurs américains demandent au Trésor de passer sous revue le projet d'acquisition.

Le géant public chinois a proposé en février de racheter l'agrochimiste Syngenta.

Le géant public chinois a proposé en février de racheter l'agrochimiste Syngenta. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs sénateurs américains se sont alarmés du projet de rachat du groupe agrochimique bâlois Syngenta, qui a une forte présence aux Etats-Unis, par le géant chinois de la chimie ChemChina. Ils ont demandé au Trésor américain d'examiner cette acquisition.

Dans une lettre au secrétaire au Trésor Jack Lew, quatre sénateurs américains, républicains et démocrates, demandent au Trésor de passer sous revue le projet d'acquisition de Syngenta afin de détecter «les conséquences potentielles pour la sécurité nationale des Etats-Unis et le système alimentaire américain».

Ces membres de la Commission agricole du Sénat estiment que «toute acquisition étrangère d'un actif important pour l'agriculture aux Etats-Unis devrait être examinée de près afin d'évaluer les risques pour notre système d'alimentation».

Le géant public chinois a proposé en février de racheter l'agrochimiste Syngenta pour 43 milliards de dollars (42 milliards de francs) en numéraire, une offre acceptée par le conseil d'administration du groupe bâlois et qui représenterait la plus grosse acquisition jamais réalisée par un groupe chinois à l'étranger.

Sécurité alimentaire

«Il n'est pas abusif de penser que des changements dans la direction du groupe, dans sa stratégie opérationnelle ou dans sa structure financière - surtout au regard de l'ampleur de la transaction faisant appel à des capitaux empruntés - puissent avoir des conséquences sur la sécurité alimentaire (...) et le secteur agricole hautement concurrentiel aux Etats-Unis», écrivent les sénateurs.

Ces élus sont les démocrates Debbie Stabenow (Michigan) et Sherrod Brown (Ohio) et les républicains Chuck Grassley et Joni Ernst (Iowa). Ils demandent aussi que le département de l'Agriculture et la FDA, l'agence sanitaire américaine, soient associés à cet examen. Interrogé par l'AFP, le Trésor n'avait pas réagi jeudi.

Syngenta réfute

Syngenta salue le fait que les autorités américaines examinent à fond la transaction, a déclaré un de ses porte-parole à l'agence Dow Jones. «Mais nous ne croyons pas que la transaction mette en danger la sécurité alimentaire ou la sécurité nationale sous quelque forme que ce soit».

Dans une autre lettre, le sénateur Sherrod Brown souligne que les projets d'acquisitions chinoises aux Etats-Unis ont atteint un record (68 sur 147 projets de rachats étrangers) en 2014, selon le dernier rapport de la Commission des investissements étrangers (CFIUS). Il souligne que depuis le début de l'année 2016, 22 opérations de rachats chinois ont été conclues pour un total de 23 milliards de dollars.

Dans le cas de Syngenta, l'acceptation de l'offre chinoise avait surpris, car l'agrochimiste s'était opposé l'an dernier à une tentative de reprise par son rival américain Monsanto pour un montant supérieur. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2016, 09h18

Articles en relation

Les USA se penchent sur la reprise de Syngenta

Rachat L'examen américain déterminera si vente de la multinationale à ChemChina menace sa sécurité nationale. Plus...

ChemChina rachète Syngenta pour 43,8 milliards

Agrochimie Le conseil d'administration recommande à l'unanimité d'accepter l'opération. Une offre publique d'achat sera lancée au cours des prochaines semaines en Suisse et aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...