La raffinerie Petroplus va fermer définitivement

FranceLe tribunal de commerce de Rouen a sonné mardi le glas des espoirs de reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime). Il a rejeté les deux offres sur la table, a déclaré l'avocat de l'intersyndicale.

La saga judiciaire pour la reprise de la raffinerie a duré plus d'un an, après la faillite de sa maison-mère, le groupe zougois Petroplus, en janvier 2012.

La saga judiciaire pour la reprise de la raffinerie a duré plus d'un an, après la faillite de sa maison-mère, le groupe zougois Petroplus, en janvier 2012. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux dossiers, ceux des groupes panaméen Netoil et libyen Murzuk Oil, avaient été jugés recevables début avril par les administrateurs judiciaires.

«On a eu une audience très riche mais clairement les repreneurs n'étaient pas au rendez-vous», a déclaré le défenseur des salariés. «Les salariés sont allés au bout de ce qui était possible. Il faut raison garder et penser maintenant à l'avenir.»

Les syndicats réclamaient que soient également étudiés deux autres dossiers, déposés par Oceanmed Seasky System Limited, une société basée à Hong Kong, et de GTSA, une société luxembourgeoise.

Arrêt définitif

La justice avait fixé ce mardi comme date-butoir pour l'arrêt définitif de la raffinerie si aucun repreneur n'était désigné d'ici là.

La saga judiciaire pour la reprise de la raffinerie a duré plus d'un an, après la faillite de sa maison-mère, le groupe zougois Petroplus, en janvier 2012. Le site emploie actuellement 448 personnes.

L'avenir du site, que le candidat François Hollande s'était engagé à sauver, a provoqué des prises de positions contradictoires au sein du gouvernement. Le comité d'entreprise va être convoqué prochainement pour statuer sur un plan social pour les employés concernés, a dit l'avocat de l'intersyndicale.

En Suisse, la raffinerie de Cressier (NE) avait été vendue à Varo energy en décembre 2012 pour 30 millions de francs. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2013, 16h36

Articles en relation

Les offres pour Petroplus sont irrecevables

Coup de théâtre La raffinerie en difficulté Petroplus, de Petit-Couronne, a connu un énième coup de théâtre mercredi lorsque les 470 salariés ont appris que les offres de reprise, non recevables en l'état, devaient encore être améliorées. Plus...

Pas de repreneur en vue pour la raffinerie Petroplus

France Les chances de trouver un repreneur pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) sont «limitées», a-t-on indiqué lundi soir à Matignon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...