Le recul de la pauvreté menacé par les inégalités

Banque mondialeSi l'extrême pauvreté a reculé de 12% en un an, il faut s'attaquer aux inégalités pour l'éradiquer complètement.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'extrême pauvreté a reculé sur le globe, affirme un rapport de la Banque mondiale (BM) publié dimanche 2 octobre. Son éradication est toutefois menacée par l'aggravation des inégalités économiques.

Un total de 767 millions de personnes vivaient encore avec moins de 1,90 dollar par jour en 2013, selon les données les plus récentes dévoilées dans ce rapport. Et quasiment la moitié d'entre elles habitent en Afrique subsaharienne.

En l'espace d'un an, l'extrême pauvreté a reculé de 12% sur le globe. Plus d'une centaine de millions de personnes sont concernées, se réjouit la Banque Mondiale.

«L'extrême pauvreté continue de refluer dans le monde malgré une économie mondiale léthargique», indique son rapport publié avant l'assemblée annuelle FMI-Banque mondiale à Washington.

Le déclin est encore plus marqué sur le long terme. Les populations les plus défavorisées ont ainsi vu leur nombre fondre de plus de moitié par rapport aux près de deux milliards recensés en 1990.

«Bien trop important»

«Le nombre de personnes privées d'un revenu décent reste néanmoins bien trop important», estime le président de la BM, Jim Yong Kim, cité dans un communiqué. La Banque mondiale qui ambitionne d'éradiquer l'extrême pauvreté d'ici à 2030 prévient que cet objectif ne sera pas atteint sans s'attaquer aux inégalités économiques.

«Le message est clair: nous n'y parviendrons qu'en faisant en sorte que la croissance profite aux plus pauvres. Et, pour cela, il faut absolument s'atteler aux fortes inégalités, surtout dans les pays qui concentrent un grand nombre de pauvres», a détaillé M. Kim.

Entre 2008 et 2013, les revenus des 60% les plus riches ont ainsi augmenté plus vite que ceux des 40% les plus pauvres. Et ce dans près de la moitié des 84 pays couverts par le rapport.

Investir

Afin de réduire ces inégalités, la BM appelle notamment les pays les plus touchés à investir dans la petite enfance, à garantir une couverture médicale universelle ou à mettre en oeuvre des paiements en liquide aux plus démunis.

«Certaines de ces mesures peuvent avoir un impact rapide sur les inégalités de revenus. D'autres porteront leurs fruits plus graduellement. Aucune n'est une recette miracle», rappelle M. Kim. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2016, 04h35

Articles en relation

Plus de 7500 personnes sous le seuil de pauvreté

Fribourg Un rapport relève le manque de logements à loyer abordable, dans le canton de Fribourg comme en Suisse romande. Plus...

La pauvreté des enfants demeure élevée en Europe

UNICEF Plus d'un quart des Européens de moins de 16 ans sont pauvres et, par conséquent, menacés d'exclusion sociale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.