Passer au contenu principal

Renault envisage deux marques haut de gamme

Selon son numéro deux, Renault pourrait ressusciter la légendaire Alpine et lancer une nouvelle griffe, «Initial Paris». Une manière de mettre deux pieds dans le haut de gamme.

La clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur.
La clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur.
AFP

S'exprimant lors d'une conférence d'analystes, Carlos Tavares a confirmé l'idée de relancer la célèbre marque de voitures de rallye Alpine. Mais la nouveauté serait d'en faire une marque à part entière visant le haut de gamme.

Renault doit présenter vendredi à Monaco un «concept car» rendant hommage à la mythique Alpine 110 Berlinette.

L'idée de relancer Alpine n'est pas nouvelle: elle avait déjà été évoquée l'été dernier par Carlos Tavares dans La Tribune.

Typée luxe et sport

«Il faut se développer dans le haut de gamme», avait alors déclaré le numéro deux du groupe.

«Nous réfléchissons à l'utilisation de la marque Alpine, typée luxe et sport, avec plusieurs modèles. Aucune décision n'a pour l'instant été prise, «on est en phase exploratoire», avait-il indiqué à l'époque.

Selon Les Echos, qui répercutent la nouvelle, «la clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur. Autrement dit, si le groupe souhaite se lancer dans un ou plusieurs véhicules de ce calibre, le rapport poids-puissance et les dimensions de tels modèles n'aurait rien à voir avec le concept de 400 chevaux dévoilé cette semaine sur le Rocher.»

Réflexions exploratoires

Carlos Tavares a évoqué une autre piste lors de cette conférence d'analystes, nouvelle celle-là: la création d'une griffe dans le haut de gamme, sous le nom «Initial Paris».

Il ne s'agit pour l'instant que de réflexions exploratoires, mais une décision pourrait intervenir d'ici à la fin de l'année, précisent Les Echos. Le véhicule ne prendrait alors sans doute pas la route avant 2014 ou 2015.

D'autant qu'en raison des lourds investissements que requièrent ces deux projets, Renault souhaite les mettre en œuvre dans le cadre d'accords de coopération avec d'autres constructeurs.

Ces marques viendraient s'ajouter à celles que Renault exploite déjà. Outre la marque homonyme, il s'agit de Dacia et Renault Samsung Motors.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.