Renault envisage deux marques haut de gamme

AutomobileSelon son numéro deux, Renault pourrait ressusciter la légendaire Alpine et lancer une nouvelle griffe, «Initial Paris». Une manière de mettre deux pieds dans le haut de gamme.

La clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur.

La clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

S'exprimant lors d'une conférence d'analystes, Carlos Tavares a confirmé l'idée de relancer la célèbre marque de voitures de rallye Alpine. Mais la nouveauté serait d'en faire une marque à part entière visant le haut de gamme.

Renault doit présenter vendredi à Monaco un «concept car» rendant hommage à la mythique Alpine 110 Berlinette.

L'idée de relancer Alpine n'est pas nouvelle: elle avait déjà été évoquée l'été dernier par Carlos Tavares dans La Tribune.

Typée luxe et sport

«Il faut se développer dans le haut de gamme», avait alors déclaré le numéro deux du groupe.

«Nous réfléchissons à l'utilisation de la marque Alpine, typée luxe et sport, avec plusieurs modèles. Aucune décision n'a pour l'instant été prise, «on est en phase exploratoire», avait-il indiqué à l'époque.

Selon Les Echos, qui répercutent la nouvelle, «la clé du succès des anciennes Alpine résidait dans leur légèreté et leur petit moteur. Autrement dit, si le groupe souhaite se lancer dans un ou plusieurs véhicules de ce calibre, le rapport poids-puissance et les dimensions de tels modèles n'aurait rien à voir avec le concept de 400 chevaux dévoilé cette semaine sur le Rocher.»

Réflexions exploratoires

Carlos Tavares a évoqué une autre piste lors de cette conférence d'analystes, nouvelle celle-là: la création d'une griffe dans le haut de gamme, sous le nom «Initial Paris».

Il ne s'agit pour l'instant que de réflexions exploratoires, mais une décision pourrait intervenir d'ici à la fin de l'année, précisent Les Echos. Le véhicule ne prendrait alors sans doute pas la route avant 2014 ou 2015.

D'autant qu'en raison des lourds investissements que requièrent ces deux projets, Renault souhaite les mettre en œuvre dans le cadre d'accords de coopération avec d'autres constructeurs.

Ces marques viendraient s'ajouter à celles que Renault exploite déjà. Outre la marque homonyme, il s'agit de Dacia et Renault Samsung Motors. (PFB/afp/nxp)

Créé: 24.05.2012, 09h37

Articles en relation

Renault voit son bénéfice net baisser de 39%

Marché automobile Si le bénéfice net du constructeur français de voitures a fondu en 2011, son bénéfice d'exploitation a lui doublé et dépassé ses objectifs. Plus...

Renault étrenne une usine géante au Maroc

Automobile Le constructeur français a inauguré jeudi au Maroc son usine de Tanger, nouvelle base «low cost» aux portes de l'Europe et tête de pont vers l'Afrique, qui ravive en France une polémique sur les délocalisations. Plus...

Souvenirs d'un champion

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.