Passer au contenu principal

Transport aérienLes restructurations de Lufthansa font frémir Swiss

Le syndicat du personnel au sol et celui des pilotes s'inquiètent des rationalisations annoncées par la maison mère, qui affectent également Swiss.

Lufthansa doit tenir compte de la forte contribution de la compagnie aérienne à la croix blanche au succès du groupe, selon les syndicats.
Lufthansa doit tenir compte de la forte contribution de la compagnie aérienne à la croix blanche au succès du groupe, selon les syndicats.
Keystone

«Nous sommes ouverts au nouveau chef de Swiss», écrit mercredi Philipp Hadorn, président du syndicat du personnel au sol SEV-GATA. Mais, évoquant l'expérience «purement allemande» de Thomas Klühr, il avertit que le partenariat social en Suisse doit respecter «nos conditions locales».

M. Hadorn, par ailleurs conseiller national socialiste soleurois, craint que la Suisse ne pâtisse de la restructuration du transporteur allemand, comme cela a été le cas dans le passé. Swiss apporte une très grande part à la réussite du groupe, une contribution que la maison mère se doit d'apprécier à sa juste valeur, également en termes de conditions de travail, souligne-t-il.

Attentes des pilotes

Le syndicat de pilotes Aeropers réserve quant à lui plutôt bon accueil à la nouvelle organisation. «Nous attendons de M. Klühr qu'il insiste sur l'autonomie de Swiss», a déclaré à l'ats son représentant Henning Hoffmann. Il engage le futur patron «à non seulement respecter les spécificités de notre culture d'entreprise, mais aussi à apprendre à les connaître, comme le partenariat social».

Se contenter de recevoir les ordres de Lufthansa ou se faire diriger depuis Francfort, Düsseldorf ou Vienne mettrait en péril le succès économique de Swiss, selon M. Hoffmann. «Nous ne voulons pas cela», prévient-il.

Quant à Danny Manimanakis, du syndicat du personnel volant Kapers, il attend d'abord de connaître le nouveau patron. Il salue au contraire la simplification de l'organisation au niveau du groupe et dit ne pas craindre un impact direct pour le personnel de Swiss.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.