Les résultats de Bombardier sont moins bons que prévu

IndustrieLe groupe aéronautique et ferroviaire canadien, présent à Villeneuve (VD), affiche un bénéfice en nette baisse en 2012. Bombardier a promis de meilleurs revenus en 2013.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant québécois des transports Bombardier a réalisé un bénéfice net en baisse de 29% l’an passé, une performance inférieure aux attentes. Mais le groupe basé à Montréal a promis une croissance des revenus en 2013, notamment avec l’arrivée de son nouvel avion.

Le groupe aéronautique et ferroviaire, présent en Suisse notamment à Villeneuve (VD), a fait état d’un bénéfice net de 598 millions de dollars américains (556 millions de francs) sur l’année écoulée contre 837 millions en 2011, soit 38 cents par action hors exceptionnels alors que les analystes tablaient sur 42 cents.

Le chiffre d’affaires a atteint 16,8 milliards de dollars en 2012, en baisse de 9% et en deçà des attentes des analystes qui espéraient 18,6 milliards.

«Nos résultats de 2012 ne sont pas représentatifs de notre potentiel», a reconnu dans un communiqué Pierre Beaudoin, directeur général de Bombardier, tablant sur une hausse des livraisons d’avions en 2013 et notant que le carnet de commande est désormais à un «niveau record».

Sur le quatrième trimestre seul, Bombardier a dégagé un bénéfice net de 14 millions de dollars, en chute brutale par rapport aux 214 millions dégagés à la même période de 2011, soit 10 cents par action hors exceptionnels, ce qui correspond aux attentes du marché.

Record dans l’aéronautique

Le chiffre d’affaires est ressorti au cours de cette période à 4,8 milliards de dollars, en hausse de 10% mais bien inférieur aux 5,04 milliards de dollars attendus.

La branche aéronautique a enregistré 481 commandes nettes en 2012, ce qui porte le total du carnet de commandes à 32,9 milliards de dollars, en augmentation de 38% par rapport à 2011. Cela constitue un «niveau record», a affirmé la société canadienne. En outre, 233 avions ont été livrés en 2012, contre 245 en 2011. En 2013, Bombardier s’attend à remettre aux clients 245 avions (190 d’affaires et 55 de ligne), précise le communiqué.

Bombardier a également confirmé que le vol inaugural du premier appareil de sa nouvelle gamme CSeries aurait lieu «d’ici fin juin 2013». Ailes, train d’atterrissage et moteur du premier des CSeries sont déjà assemblés, note le communiqué.

Troisième groupe aéronautique mondial, spécialisé dans les jets régionaux, Bombardier a décidé de s’attaquer au marché des plus petits monocouloirs d’Airbus et de Boeing avec ses Cseries, de 110 et 130 places.

Aussi pour le ferroviaire

La branche transport ferroviaire a pour sa part terminé l’année 2012 avec un carnet de commandes de 33,7 milliards de dollars, «un niveau jamais atteint», souligne le groupe québécois.

«En même temps, nous avons pris diverses mesures pour améliorer notre structure de coûts et notre compétitivité. Ces initiatives visent à consolider notre leadership et à améliorer notre rentabilité», a déclaré M. Beaudoin. Bombardier avait annoncé en novembre dernier 1200 suppressions d’emploi dans le monde et la fermeture de son usine à Aix-la- Chapelle en Allemagne.

«C’est une période passionnante pour Bombardier et nous sommes sur le point de voir une importante croissance des revenus», a assuré le patron de la société québécoise. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2013, 17h55

Articles en relation

Bombardier supprime 1200 emplois dans le monde

Rail-aéronautique Le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien, présent notamment à Villeneuve (VD), a annoncé 1200 suppressions d’emploi. Il va notamment fermer son usine à Aix-La-Chapelle en Allemagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.