Résultats historiques pour Kering grâce à Gucci

LuxePorté par un Gucci florissant, le groupe français de luxe Kering a plus que doublé en 2017 son bénéfice net, avec des ventes dépassant les 15 milliards d'euros.

Gucci a franchi pour la première fois en 2017 les six milliards d'euros de vente.

Gucci a franchi pour la première fois en 2017 les six milliards d'euros de vente. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kering et sa vingtaine de marques - dont Gucci, Yves Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga ou encore Puma - a fait état mardi d'un chiffre d'affaires de 15,47 milliards d'euros (17,68 milliards de francs), en progression de 25% en données publiées et de 27,2% en organique.

Cette performance est supérieure aux consensus établis par Factset et Bloomberg, qui tablaient respectivement sur 15,35 et 15,38 milliards d'euros. Le bénéfice net de Kering s'affiche pour sa part à 1,78 milliard, contre 819 millions un an plus tôt, soit un bond de 119%.

Quant au résultat opérationnel courant, il atteint 2,9 milliards d'euros, en hausse de 56%, pour un taux de marge opérationnelle qui s'établit à 19%.

«Performance spectaculaire» de Gucci

«Kering a réalisé une année phénoménale. En un an, nous avons créé plus de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires et généré plus d'un milliard de résultat opérationnel courant additionnel», s'est félicité le PDG François-Henri Pinault dans un communiqué.

Il a notamment salué la «performance spectaculaire» du fleuron Gucci, la griffe italienne qui est la principale source de profits du groupe et qui avait connu une année 2015 chaotique avant de se redresser progressivement en 2016.

La marque a franchi pour la première fois en 2017 les six milliards d'euros de ventes - soit plus du tiers du chiffre d'affaires total de Kering - et boucle l'année sur une croissance organique de 44,6%.

Cette performance permet à la division Luxe du groupe de «franchir pour la première fois les 10 milliards d'euros de ventes. Le résultat opérationnel courant est en très forte progression de 54%; la marge opérationnelle atteint 27% notamment grâce à Gucci, dont la profitabilité a atteint un niveau historique de 34,2%», a précisé le directeur financier Jean-Marc Duplaix lors d'une conférence téléphonique.

Recentrage sur le luxe

Quant à l'équipementier sportif Puma dont il détient 86,3%, Kering a récemment annoncé son intention de distribuer 70% de ses titres à ses actionnaires dans le but de se recentrer sur ses activités Luxe. «Nous avons finalisé les modalités de distribution, avec un ratio d'une action Puma pour 12 actions Kering détenues», a indiqué M. Duplaix.

En Suisse, Kering est notamment actionnaire majoritaire de Sowind Group, basé à La Chaux-de-Fonds. Ce dernier détient les montres Girard-Perregaux et JeanRichard. Le groupe hexagonal possède également la marque locloise Ulysse Nardin.

Si le groupe ne donne pas de perspectives chiffrées pour 2018, il indique qu'il «s'astreindra à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d'améliorer à nouveau sa performance opérationnelle et de faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés». (ats/nxp)

Créé: 13.02.2018, 08h41

Articles en relation

Une année 2016 record pour Kering

France Le groupe de luxe a affiché vendredi sa confiance pour 2017 en dépit d'un environnement «incertain». Plus...

Gucci soupçonné d'évasion fiscale

Italie Des perquisitions ont eu lieu la semaine passée chez le géant italien de la mode. La justice enquête sur une possible évasion fiscale. Plus...

Gucci bannit les fourrures de ses collections

Luxe Dès l'an prochain, il n'y aura plus de fourrures lors des défilés Gucci. Le reste des collections sera mis aux enchères. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...