«Pour Ritz-Carlton, être à Genève est essentiel»

Hôtellerie de luxe Le groupe américain, qui exploite l’Hôtel de la Paix, vient de le rénover. Le marché croît dans le canton, selon ses dirigeants.

Hervé Humler (à dr.) et Satya Anand, du groupe Ritz-Carlton dans l'Hôtel de la Paix totalement rénové.

Hervé Humler (à dr.) et Satya Anand, du groupe Ritz-Carlton dans l'Hôtel de la Paix totalement rénové. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Hôtel de la Paix renaît de ses cendres à Genève. L’établissement de 172 ans sort de plus d’un an de travaux de rénovation. Le groupe américain Ritz-Carlton Hotel Company, nouvel exploitant de la maison propriété de la famille Manz, l’a refaçonné en fonction du marché. Entretien avec Hervé Humler, son président, et Satya Anand, son chef des opérations en charge de l’Europe.

– En quoi l’Hôtel de la Paix est-il différent maintenant?

(Hervé Humler) Tout a changé. Des espaces publics aux matériaux en passant par le double vitrage et un restaurant supplémentaire. Le nombre de chambres a diminué, par contre le nombre de suites a augmenté.

(Satya Anand) Nous avons reconfiguré l’hôtel en fonction de la demande, qui a évolué. Nous avons investi plusieurs millions de dollars à cette fin.

– En quoi a-t-elle changé?

(Satya Anand) La demande pour les suites augmente. Le secteur très luxueux est en croissance.

– Pourquoi le groupe Ritz-Carlton a-t-il choisi de travailler à Genève?

(Hervé Humler) Genève est une cité de luxe. Il y a de nombreux groupes de luxe, réunions de luxe et banques à Genève. Etre à Genève permet aussi de se faire connaître des clients suisses, qui penseront davantage à nous lors de leurs voyages. C’est un outil marketing essentiel.

– Ce secteur passe pour traverser une période difficile à Genève. Comment évaluez-vous le marché?

(Hervé Humler) Pour nous, il se porte bien. Notre part de marché augmente avec les années à travers le monde. Ritz-Carlton fait partie d’un grand groupe, Marriott International, ce qui lui donne la force d’un réseau. Nous pouvons suivre nos clients ou des clients potentiels, cela nous permet de savoir précisément ce que veulent nos clients.

– Et le marché en général, comment se porte-t-il?

(Satya Anand) Le marché global des voyages de luxe croît en moyenne de 7% d’année en année, ce qui est énorme. Et cela va continuer car les salaires et la richesse augmentent, mais aussi et surtout parce qu’une nouvelle demande émerge. En Amérique du Sud, en Chine, en Inde, des bénéficiaires de nouvelles fortunes recherchent ardemment de tels services aussi.

(Hervé Humler) Nous devons être là pour répondre à leur demande, notamment parce que dans ce secteur, les clients tendent à être très fidèles à leur hôtelier. Nous suivons nos clients. Nous lançons par exemple une marque de yachts car nos clients en sont friands.

– Le secteur du luxe a la réputation de ne pas être touché par le franc fort ni par la concurrence de nouveaux venus comme Airbnb. Est-ce correct?

(Satya Anand) La force d’une monnaie est un phénomène cyclique et notre segment n’est pas sensible aux prix.

(Hervé Humler) L’an dernier, j’ai invité le directeur d’Airbnb et les discussions ont porté autour d’une éventuelle «ubérisation du luxe». Nos clients veulent avoir un lieu sûr, aiment bénéficier d’un grand service. Airbnb ne propose pas encore cela, il n’est pas notre concurrent, jusqu’à présent. (24 heures)

Créé: 13.09.2017, 08h02

En chiffres

1865 Inauguration de l’Hôtel de la Paix. La famille Manz, qui possède l’édifice, détient six établissements en Suisse.

95 Le nombre d’hôtels que le groupe Ritz-Carlton exploite dans le monde. Ce chiffre passera à 110 en 2020.

5,5 En milliards de dollars, le chiffre d’affaires que le groupe Ritz-Carlton devrait publier cette année.

103 Le nombre d’employés du groupe Ritz-Carlton qui travaillent à l’Hôtel de la Paix.

74 Le nombre de chambres de l’Hôtel de la Paix. Parmi ces dernières figurent 14 suites.

7 septembre 1872 Ce jour-là, l’Hôtel de la Paix a servi un banquet aux personnalités qui participaient à l’arbitrage de l’Alabama entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Paid Post

Prévoir pour vivre selon ses choix
vente/publireportage/Une-prevoyance-pour-vivre-selon-ses-propres-choix/story/17606836 Un nouveau-né sur deux atteindra 100 ans. Il faut donc prendre les devants. Par exemple avec un fonds de placement.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...