Passer au contenu principal

Avec Riyad, Poutine cherche un difficile compromis pour booster le cours du pétrole

Le chef du Kremlin, en mettant fin à l’accord avec l’OPEP sur le soutien aux prix, avait satisfait la vieille demande des compagnies russes. Il doit faire volte-face.

Vladimir Poutine a fait courir l’information sur une possible baisse de production de 10 millions de barils par jour.
Vladimir Poutine a fait courir l’information sur une possible baisse de production de 10 millions de barils par jour.
Keystone

Après un mois de passe d’armes entre Russie et Arabie Saoudite, les deux meilleurs ennemis de l’or noir finiront-ils par s’accorder? Les marchés du pétrole brut semblent, ce mercredi, répondre par l’affirmative: ils ont rebondi, retrouvant l’espoir. La réunion de ce jeudi entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dominée par Riyad, et les négociateurs de Moscou devrait décider une salvatrice baisse de la production pour inverser la chute libre des cours. «Nous en sommes très, très proches», a confié Kirill Dmitriev, président du fonds souverain russe (RDIF) et l’un des architectes des difficiles rapprochements russo-saoudiens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.