Roche: 44 postes menacés à Rotkreuz

SuisseQuelque 44 employés risquent de se faire licencier sur le site zougois si aucune solution à l'interne n'est trouvée.

Image: ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe pharmaceutique bâlois met en place une nouvelle unité globale dans le secteur lié à la recherche et au développement de sa filiale Roche Diagnostics. La majorité des postes à Rotkreuz ont été intégrés à cette nouvelle organisation.

Mais aucune solution n'a pu être trouvée pour les 44 personnes menacées de licenciement, a expliqué mercredi à l'ats une porte-parole de l'entreprise, confirmant une information parue sur le portail de nouvelles zentralplus. La société cherche toujours une issue favorable pour ces salariés.

Malgré ces menaces de licenciements, Roche continue à investir sur son site zougois. Au début de l'année prochaine, un nouveau bâtiment de six étages et contenant des bureaux doit voir le jour. L'édifice proposera 400 places de travail supplémentaires. Près de 2400 employés oeuvrent à Rotkreuz. Roche présentera, par ailleurs, jeudi ses résultats au premier semestre. (ats/nxp)

Créé: 20.07.2016, 11h48

Articles en relation

La pharma a affiché une forte santé en 2015

Etude Le géant bâlois Roche a occupé la deuxième position en terme de chiffre d'affaires et Novartis a pointé au septième rang. Plus...

Roche fait le 3e meilleur bénéfice des entreprises

Résultats Daimler a dominé le top-10 des entreprises européennes ayant les meilleurs résultats d'exploitation avec 14,6 milliards de francs. Roche est 3e, Nestlé 4e. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.