Roche: examen d'un nouveau médicament

CancerLe groupe bâlois a soumis à l'agence américaine des médicaments une demande de licence.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe pharmaceutique bâlois Roche a annoncé mardi que les autorités sanitaires américaines allaient accorder une procédure d'examen prioritaire à un nouveau médicament pour le cancer de la vessie.

Le groupe bâlois a soumis à l'agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), une demande de licence pour le médicament appelé atezolizumab, selon un communiqué de Roche.

Ce médicament s'était déjà vu accorder le statut de percée thérapeutique, ce qui permet d'accélérer la procédure d'examen pour les maladies graves ou potentiellement mortelles afin que les patients aient accès rapidement aux traitements.

La demande d'homologation déposée par le groupe rhénan porte sur l'utilisation de l'atezolizumab pour le carcinome urothélial, une maladie qui représente 90% de l'ensemble des cancers de la vessie et peut siéger également dans le bassinet rénal, les uretères et l'urètre.

Dans le détail, l'agence américaine des médicaments va examiner ce traitement pour les patients présentant un carcinome urothélial localement avancé ou métastatique dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de platine ou dont la maladie s'est aggravée dans les douze mois suivant une chimiothérapie, a précisé le groupe bâlois. (ats/nxp)

Créé: 15.03.2016, 10h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.