Roche investit 240 millions sur un site en Allemagne

Pharma Le groupe pharmaceutique bâlois entend ouvrir fin 2014 une nouvelle unité pour la production de produits de diagnostics. Une cinquantaine d'emplois seront créés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe pharmaceutique bâlois Roche investit quelque 200 millions d’euros (240 millions de francs) dans son centre de biotechnologie de Penzberg, proche de Munich (D), a-t-il annoncé mercredi. Le nouveau bâtiment servira à la production de produits de diagnostic.

Cette unité devrait entrer en service à la fin 2014, précise Roche. Elle génèrera une cinquantaine d’emplois supplémentaires. Le groupe bâlois explique son investissement par une demande mondiale toujours soutenue de réactifs utilisés pour les tests de diagnostic immunologiques dans les laboratoires et hôpitaux.

Le complexe de Penzberg est le plus grand centre de recherche, développement et production biotechnologiques de Roche en Europe. Il emploie près de 5000 personnes sur les plus de 80’000 salariés du groupe dans le monde. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2012, 08h03

Articles en relation

Roche confirme faire l'objet d'une enquête

Pharma Le groupe bâlois Roche confirme que l'Agence européenne du médicament (EMA) a ouvert une procédure à son encontre pour examen d'un éventuel non-respect des obligations de vigilance en relation avec 19 médicaments. Plus...

Roche modernise son site de Kaiseraugst pour 35 millions de francs

Pharma Le groupe Roche va investir 35 millions de francs dans une nouvelle ligne de remplissage pour son unité de production d'antibiotiques à Kaiseraugst (AG). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.