Romande Energie renoue avec les chiffres noirs

ElectricitéLe groupe vaudois Romande Energie a renoué avec les chiffres noirs l'an dernier.

Romande Energie retrouve des chiffres noirs.

Romande Energie retrouve des chiffres noirs. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Romande Energie a retrouvé les chiffres noirs en 2013. Le groupe vaudois a enregistré un bénéfice net de 67,9 millions de francs, contre une perte de 278,2 millions un an auparavant.

Ce sont des résultats «très positifs», s'est réjoui lundi Pierre-Alain Urech, directeur général de Romande Energie, en présentant devant la presse le bilan de 2013. Les fonds propres atteignent près de 2 milliards de francs, ce qui permet d'envisager des investissements et des achats même si le recours à l'emprunt sera nécessaire.

Fin des turbulences

Le chiffre d'affaires est resté pratiquement stable à 577,8 millions de francs (-0,3%), a précisé le premier fournisseur d'électricité en Suisse romande. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a augmenté de 1,7% à 68,9 millions.

Romande Energie a dégagé de nouveau un bénéfice après deux exercices marqués par d'importantes corrections de valeurs liées aux activités de l'entreprise Alpiq. Ces éléments exceptionnels avaient impacté le groupe à travers sa participation à EOS Holding qui détient 31,4% d'Alpiq.

Effondrement des prix

Les résultats de Romande Energie s'inscrivent dans un contexte «d'effondrement des prix de l'électricité», a relevé Pierre-Alain Urech. Le fort subventionnement de l'énergie renouvelable en Allemagne couplé à la relance de centrales à charbon, qui est bon marché, explique en grande partie ce phénomène.

La situation ne devrait pas évoluer de manière radicale d'ici 2017-2018, selon le directeur général. A ce problème s'ajoute pour la Suisse le flou dans ses relations avec l'Union européenne (UE). L'accord sur l'électricité, prêt à être signé, a été bloqué par Bruxelles après la votation du 9 février sur l'immigration de masse.

Situation délicate

La situation qui en découle est «délicate» pour la branche électrique, a souligné Pierre-Alain Urech. La Suisse a besoin d'un accès au marché européen, comme l'UE a besoin de la Suisse.

«A 9 mois du grand marché libre européen, on ne sait pas ce qui va se passer», a-t-il regretté, en laissant entendre qu'il faudrait peut-être s'adresser à chaque pays membre de l'UE directement. «Ce qui est sûr, c'est que l'on ne peut pas bloquer l'électricité à la frontière», a ajouté le responsable.

Partenaire de référence

Au niveau vaudois, la nouvelle loi sur l'énergie va entrer en vigueur le 1er juillet. Pierre-Alain Urech a rappelé deux mesures essentielles: les nouvelles constructions devront couvrir au moins 30% de leurs besoins en eau chaude et 20% de leurs besoins en électricité par du renouvelable.

Dans ce contexte de changement accéléré du marché, Romande Energie veut devenir «le partenaire romand de référence» pour accompagner ses clients. Une nouvelle unité d'affaires spécialisée dans les services a été créée au début de l'année, avec comme champ d'application les énergies du bâtiment, l'éclairage, les conseils et les systèmes thermiques.

Développer sa production

Au niveau stratégique, le groupe veut accroître sa production propre d'électricité, en répondant ainsi à la stratégie fédérale de sortie du nucléaire. D'ici 2025, plus d'un milliard de francs devrait être investi dans le renouvelable, avec l'amélioration de structures existantes ou le développement de projets dans le solaire ou l'éolien par exemple.

Dans ce cadre, Romande Energie a aussi créé une société en France et acquis une première centrale hydroélectrique à Meyronnes (département des Alpes-de-Haute-Provence). Tous les investissements seront soumis à une gestion des risques très stricte, a insisté Pierre-Alain Urech.

Nouvelles offres

Pour répondre aux attentes des clients, Romande Energie a lancé une nouvelle offre: les contrats Energies libres, avec Terre Suisse (100% suisse, 60% renouvelable) et Terre Romande (100% romand, 100% renouvelable). Le groupe va par ailleurs proposer une augmentation à 30 francs du dividende. (ats/nxp)

Créé: 31.03.2014, 16h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.