Rudolf Wehrli sur le départ chez Economiesuisse?

RumeursLes rumeurs de départ se font pressantes autour de Rudolf Wehrli, le président d'Economiesuisse, qui ne les confirme, ni ne les dément. La déroute subie avec l'initiative Minder pourrait provoquer un coup de balai.

Rudolf Wehrli, président d'Economiesuisse, (gauche) avec son directeur Pascal Gentinetta lors de la conférence de l'association le 17 janvier à Zurich.

Rudolf Wehrli, président d'Economiesuisse, (gauche) avec son directeur Pascal Gentinetta lors de la conférence de l'association le 17 janvier à Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rudolf Wehrli n'occupe la présidence d'Economiesuisse que depuis octobre 2012 mais il pourrait bien remettre son mandat plus tôt que prévu. Une décision qui ne déplairait pas à la Fédération des entreprises suisses, comme le rapportent Bilanz et Schweiz am Sonntag.

Rudolf Wehrli a de son côté affirmé au Tages-Anzeiger qu'il s'identifiait encore à son poste, rappelant qu'il avait été tenu au courant par le Conseil fédéral de deux dossiers sensibles, sans oublier Thomas Jordan, le président de la Banque Nationale Suisse (BNS), avec qui il est en contact.

Pas de conflit avec Pascal Gentinetta

Il ne s'apprête donc pas à prendre la porte, a tenu à mettre au point le président qui rappelle aussi qu'il continue à diriger les séances de l'association faîtière. Il dément ainsi certains articles qui affirmaient que ses vice-présidents Hans Hess, Christoph Mäder et Patrick Odier avaient pris la direction des affaires.

Quant aux rumeurs de démission, le président ne veut rien dire mais se montre plus disert sur d'autres sujets. Il dément ainsi toute brouille et lutte de pouvoir avec le directeur d'Economiesuisse, Pascal Gentinetta. Il affirme ainsi ne ressentir aucune pression au départ au sein de l'association.

Les leçons de Minder

Le président d'Economiesuisse avait provoqué le doute en déclarant que sa fédération «n'avait rien fait de faux» lors de la déroute de l'initiative Minder. Par la suite, ses propos sur des entreprises internationales qui s'apprêteraient à quitter la Suisse après le succès des initiants avaient également été mal perçus.

Economiesuisse procède au bilan et veut tirer les leçons de son échec. «Nous y travaillons intensément», affirme le président qui évoque des séances extraordinaires. Il en attend des résultats «avant les vacances d'été». La fédération examine si elle doit se scinder en une organisation de campagne et une de lobbying. Elle montrera par la suite si elle veut que Rudolf Wehrli joue toujours un rôle en son sein, ou non.

Créé: 21.05.2013, 10h28

Articles en relation

Economiesuisse fait son autocritique après la votation

Initiative Minder Dans un communiqué diffusé mardi, economiesuisse indique vouloir collaborer «de manière constructive à la mise en oeuvre aussi fidèle et praticable que possible» de l'initiative contre les rémunérations abusives approuvée par le peuple. Plus...

Nick Hayek: «Economiesuisse n'a plus de crédibilité»

Polémique Le CEO de Swatch se montre très critique au sujet d'economiesuisse, notamment quant à son attitude dans le dossier du «Swiss made». Plus...

economiesuisse regrette la discrétion des partis bourgeois

Salaires abusifs Economiesuisse désamorce les critiques sur sa campagne après le succès de l'initiative contre les salaires abusifs qu'elle combattait. Plus...

Economiesuisse ne sort pas indemne de la votation

Initiative Minder Déjà contestée par différents courants à l'interne, economiesuisse subit l'ire de nombre de ses membres suite à la votation sur l'initiative contre les salaires abusifs. Plus...

Les horlogers claquent la porte d'economiesuisse

Label qualité La Fédération de l'industrie horlogère suisse a démissionné d'economiesuisse en raison de divergences sur le label «Swissness». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.