Passer au contenu principal

TéléphonieSalt lance une offre sans frais de roaming

L'opérateur Salt met la pression sur Swisscom en lançant à son tour une offre baptisée «Plus Europe» qui permettra de téléphoner en Europe et en Amérique du Nord sans frais.

Quelques semaines après Swisscom, Salt propose un abo sans frais de roaming.
Quelques semaines après Swisscom, Salt propose un abo sans frais de roaming.

L'opérateur Salt a lancé mardi une nouvelle offre de téléphonie mobile sans frais d'itinérance pour l'Union européenne et l'Amérique du Nord, contrant son rival Swisscom qui a annoncé début janvier une offre similaire. Sunrise est attendu au tournant.

Le produit du troisième opérateur national, baptisé «Plus Europe», comprend l'internet mobile, le appels, les SMS et MMS illimités en Suisse, ainsi que vers l'Union européenne, les Etats-Unis et le Canada, a précisé le groupe vaudois dans un communiqué.

Cette annonce intervient après le lancement fin janvier d'une offre similaire par le géant bleu. Ce dernier propose un abonnement mobile à usage illimité dans l'Union européenne, sans frais d'itinérance.

Alors que Salt propose une offre promotionnelle à 69,95 francs par mois, qui passera ensuite au prix standard de 89,95 francs par mois, Swisscom commercialise son abonnement inOne mobile go à 60 francs par mois pour les clients existants et 80 francs pour les nouveaux venus.

Frais de roaming bientôt enterrés

L'abonnement de Swisscom passe néanmoins à 130 francs par mois si on inclut l'option «Intercontinental Pack» qui ajoute la téléphonie et le surf illimité en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest.

Les spécialistes ont dans l'ensemble positivement accueilli cette nouvelle offre, qui vient un peu plus enterrer les frais de roaming. «La disparation du roaming est en bonne voie», a estimé Jean-Claude Frick, spécialiste des télécoms auprès du portail Comparis.ch.

Même son de cloche à la Fédération romande des consommateurs (FRC). «Tout comme l'annonce de Swisscom, celle de Salt est positive pour stimuler le marché», a indiqué à AWP l'expert télécom de la faîtière, Robin Eymann. Selon ce dernier, «l'idéal serait d'avoir des tarifs plus bas dans les abonnements ou dans les packs achetés», car «les frais de roaming sont depuis trop longtemps la vache à lait des opérateurs».

Sunrise obligé de suivre

M. Frick appelle également à la prudence. Les tarifs de ces abonnements ne sont avantageux que pour les voyageurs fréquents, professionnels ou privés, mais pour les abonnés effectuant peu de déplacements à l'étranger ces offres «sont encore trop chères». Pour l'utilisateur lambda, un abonnement de base est suffisant, selon le spécialiste du portail comparatif.

Point positif, les offres sont transparentes et ne contiennent pas de frais cachés, a souligné Jean-Claude Frick. Chez Swisscom, il existe une limite de 40 Go par mois - relativement généreuse de l'avis de l'expert. Au-delà, le géant bleu réduit la vitesse de navigation à 128 kbit/s. Salt n'a pas une telle limite.

Pour Robin Eymann, «la simultanéité des annonces des deux opérateurs et leurs tarifs plus ou moins similaires tend (...) à prouver qu'il y a une marge de progression pour faire baisser ces tarifs». «Le marché bouge uniquement quand la politique bouge. C'est pourquoi il est important que la loi change pour imposer aux opérateurs d'être moins gourmands dans ce domaine», a-t-il estimé.

«Les prix ont baissé, cela démontre à quel point les marges étaient élevées dans cette activité», a abondé M. Frick.

Reste à savoir ce que fera le numéro deux helvétique, Sunrise. Selon Jean-Claude Frick, «ils sont obligés de suivre».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.