Salt vend à son tour ses antennes à Cellnex

TélécomsAprès Sunrise, Cellnex a racheté à l'opérateur Salt son parc de 2800 mâts d'antennes pour un montant de 700 millions d'euros.

Le parc des antennes en Suisse a vu l'arrivée d'un géant avec Cellnex.

Le parc des antennes en Suisse a vu l'arrivée d'un géant avec Cellnex. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après Sunrise, Salt vend à son tour ses antennes de télécommunications à Cellnex. Le spécialiste espagnol de la gestion de pylônes en a acquis pas moins de 11'000 à l'opérateur français Iliad, ainsi qu'au numéro trois helvétique des télécoms, propriété de la holding personnelle de Xavier Niel, le fondateur d'Iliad. Les transactions se montent à 2,7 milliards d'euros.

Le groupe installé à Barcelone, numéro un du secteur en Europe, a signé un accord de deux milliards d'euros (2,26 milliards de francs) pour l'acquisition de 70% du capital de la filiale gérant les pylônes du groupe Iliad en France et 100% de la filiale du même groupe, avec la même fonction en Italie. L'opération concerne quelque 7900 sites, ainsi que ceux construits à l'avenir par l'opérateur dans les deux pays.

Dans le même temps, Cellnex a signé un accord similaire avec Salt, reprenant à l'opérateur établi à Lausanne 2800 mâts d'antennes. La transaction se chiffre à 700 millions d'euros.

Ces opérations permettent au groupe de «non seulement consolider notre position de principal opérateur d'infrastructures passives en France mais également de nous renforcer de manière décisive en Italie et de nous consolider en Suisse», s'est félicité le directeur général du groupe, Tobias Martinez.

4000 antennes supplémentaires

Le groupe prévoit de dépenser 1,35 milliard d'euros supplémentaires auprès des deux groupes pour l'acquisition de 2500 pylônes en France, 1000 en Italie et 500 en Suisse, entre 2020 et 2027, à mesure qu'avanceront les déploiements d'Iliad et Salt dans les trois pays.

A l'issue de ces opérations, Cellnex devrait détenir 45'000 pylônes dans six pays européens (Espagne, France, Italie, Suisse, Pays-Bas et Royaume-Uni), contre environ 30'000 actuellement et 7000 en 2014, début de sa phase d'internationalisation.

L'opérateur catalan d'infrastructures est notamment très actif en France, où il a déjà fait l'acquisition de plus de 4000 sites appartenant à Bouygues Telecom en 2017. En terres helvétiques, Cellnex avait acquis il y a deux ans pour près de 500 millions de francs 2239 antennes sur les 3600 que détenait alors Sunrise, via un consortium qu'il contrôle. Les autres actionnaires de ce derniers sont l'assureur Swiss Life (28%) et l'opérateur allemand Deutsche Telekom (18%).

Actuellement, Cellnex opère 2470 antennes en Suisse. Selon la presse espagnole, le groupe catalan ambitionne également de racheter 60% du capital de son concurrent français, TDF, ancienne filiale de France Telecom (désormais Orange), pour trois milliards d'euros, une information que Cellnex n'a pas souhaité commenter. Le groupe, coté à la Bourse de Madrid et qui compte la holding familiale de la famille Benetton (Edizione) parmi ses actionnaires, a réalisé un chiffre d'affaires de 901 millions d'euros en 2018. (ats/nxp)

Créé: 07.05.2019, 15h12

Articles en relation

Sunrise paie cher le rachat d'UPC Suisse

Télécoms Les actionnaires de Sunrise ont refusé une modification du capital de l'opérateur. Ils ont peu apprécié le rachat d'UPC suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.