Passer au contenu principal

AscenseursSchindler a accru son bénéfice en 2012

Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers roulants Schindler a dégagé un bénéfice net de 730 millions de francs en 2012, en hausse de 21,5% sur un an.

Juergen Tinggren, CEO de Schindler.
Juergen Tinggren, CEO de Schindler.

Malgré de fortes disparités selon les marchés, les entrées de commandes ont crû dans toutes les régions, a communiqué mardi le groupe basé à Ebikon (LU). Les ordres reçus ont progressé de 8,7% au regard de l'exercice précédent à 8,97 milliards de francs ( 8,5% en monnaies locales).

Au plan opérationnel, le résultat EBIT du groupe ressort à 990 millions de francs, contre 793 millions un an plus tôt. Dans l'activité ascenseurs et escaliers roulants, le résultat d'exploitation s'est accru de 23,8% à 1,03 milliard.

Tiré par le secteur des installations nouvelles sur les marchés porteurs d'Asie et d'Amérique latine, le chiffre d'affaires a quant à lui gagné 5,1% à 8,26 milliards de francs. A fin 2012, le carnet de commandes s'était étoffé de 10% pour s'établir à plus de 7 milliards.

Investissements massifs

Le groupe recueille notamment les fruits de son programme LEAP introduit fin 2011, destiné à mettre l'accent sur les marchés asiatiques et sud-américains en forte croissance. La région Asie/Pacifique, où sont vendus sept ascenseurs sur dix au plan global, a acquis une énorme importance, souligne Schindler.

Visant des ventes équilibrées dans ses trois principales régions, le fabricant a lancé l'an dernier le plus vaste programme d'investissements de son histoire. Les projets, à hauteur de quelque 300 millions de francs, incluent la construction - en cours - de nouvelles usines en Chine, en Inde et en Slovaquie.

Dans le cadre du programme LEAP, les structures sur les marchés à faible demande ont été adaptées et le transfert en Chine du service central des achats s'est achevé, indique la multinationale lucernoise. Les effectifs, qui se sont vu renforcer en Asie, s'élevaient à 45'246 salariés à fin 2012, soit en progrès de 1,9% sur douze mois.

Carnet solide

La société fait état d'un environnement toujours marqué par de grandes incertitudes. Elle table sur une croissance supérieure en Asie, mais aussi sur le continent américain. L'Europe du Sud devrait se stabiliser à de faibles niveaux, tandis le Nord devrait afficher une légère progression.

Grâce à son solide carnet de commandes, le groupe escompte pour 2013 une augmentation du chiffre d'affaires, en monnaies locales, d'environ 6%. Sauf imprévu, il anticipe un bénéfice consolidé compris entre 740 et 790 millions de francs.

Malgré ces résultats jugés «solides», l'action Schindler a ouvert en baisse de 1,56% à 138,5 francs, dans un marché en légère hausse.

ats/awp

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.