Passer au contenu principal

Canton de LucerneSchindler voit son bénéfice net progresser

Le fabricant lucernois d'ascenseurs Schindler poursuit sa croissance.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Malgré un environnement de marché toujours plus difficile, Schindler poursuit sa croissance. Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques a amélioré son bénéfice net après neuf mois de 6%, à 586 millions de francs. Le chiffre d'affaires a lui atteint 7,05 milliards, en hausse de 3,7% sur un an.

La croissance des ventes, qui atteint 3,9% exprimée en devises locales, a été portée par l'Europe, suivie des Amériques, indique mardi Schindler. En Asie-Pacifique, la demande pour les nouvelles installations reste affaiblie en Chine, où les conditions de marché se sont encore détériorées.

La reprise en Europe méridionale et aux Etats-Unis se reflète dans les nouveaux ordres, qui ont gonflé de 4,3% à 7,68 milliards de francs pour les neuf premiers mois de l'exercice. Le carnet de commandes atteint ainsi un nouveau record, dépassant à fin septembre la barre des 10 milliards.

Le contrat passé à Schindler en août par la Metropolitan Atlanta Rapid Transit Authority représente plus de 100 millions de francs, a précisé le directeur financier à l'agence awp. Il s'agit de la plus grosse commande jamais décrochée aux Etats-Unis.

Au seul troisième trimestre, les entrées de commandes ont bondi de 8,7% en comparaison annuelle, à 2,6 milliards de francs. Les revenus de la période s'inscrivent également en hausse de 4,3% et totalisent 2,4 milliards.

Coûts de restructuration

Le groupe, qui a entrepris en mars de délocaliser vers l'Asie une partie de la production de son site d'Ebikon (LU), accuse après neuf mois un impact négatif à hauteur de 18 millions de francs en coûts de restructuration. Ses efforts ont toutefois permis d'étoffer le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) de 7,7% à 781 millions de francs.

La marge correspondante s'établit à 11,1% - ou 11,3% hors charges de restructuration - après 10,7% une année auparavant. Pour rappel, à l'occasion du bilan semestriel, la direction avait bon espoir d'atteindre une marge EBIT supérieure à 11% au terme de l'exercice.

Prévision relevée

Début septembre, le fabricant d'ascenseurs a réduit sous les 10% sa participation au capital d'Also, société lucernoise de logistique et distribution de matériel informatique. A terme, l'objectif est de s'en désengager totalement afin de se concentrer sur son coeur de métier, souligne Schindler.

Puis début octobre, le groupe cédait ses affaires d'ascenseurs au Japon à la filiale locale de son concurrent américain Otis, pour un montant non divulgué. Au final, ces deux opérations devraient se traduire par un effet exceptionnel positif sur la rentabilité.

Le constructeur d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques s'attend par ailleurs à léger recul du marché global cette année. En cause, la Chine mais aussi l'Amérique latine grevée par la récession brésilienne.

Dans ce contexte, la direction générale table toujours sur une croissance des ventes de 3 à 5% en monnaies locales. Mais elle relève sa prévision de bénéfice net, attendu désormais entre 780 à 830 millions de francs, contre 750 à 800 millions précédemment.

A la Bourse suisse, les investisseurs ont apprécié la performance de Schindler. Dans l'après-midi, le bon de participation prenait environ 4%, dans un marché en baisse.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.