Passer au contenu principal

SuisseLe SECO abaisse sa prévision de croissance

La Confédération table désormais pour 2017 sur une croissance de 0,9% qu lieu de 1,4%. C'est la troisième révision à la baisse pour l'année en cours.

Le SECO a réduit de moitié ses prévisions de croissance pour 2017 depuis décembre.
Le SECO a réduit de moitié ses prévisions de croissance pour 2017 depuis décembre.
Keystone

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) révise à son tour sa prévision de croissance pour 2017 à la baisse. En raison d'une progression faible du produit intérieur brut (PIB) au 1er semestre, il ne s'attend qu'à une hausse de 0,9% pour cette année en Suisse.

En juin, le SECO escomptait encore une croissance du PIB suisse de 1,4% pour 2017 et en mars de 1,6%. Il prévoyait initialement 1,8%. «Au cours des prochains trimestres, la conjoncture mondiale vigoureuse soutiendra les exportations et la conjoncture intérieure devrait aussi gagner en dynamisme», indique jeudi le Groupe d'experts de la Confédération.

Pas que le SECO

Pour 2018, le SECO compte sur une progression notable ( 2%). «Cette accélération de la croissance s'accompagnera d'une hausse sensible de l'emploi, alors que le chômage continuera de diminuer», peut-on lire dans le communiqué.

D'autres institutions ont également revu récemment leurs prévisions à la baisse. La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé jeudi dernier ne s'attendre plus qu'à une progression de 1% du PIB, contre 1,5% précédemment.

Les économistes sondés par le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), tout comme ceux du Credit Suisse tablent désormais sur une hausse de 1,3%, contre 1,5% en juin, ont-ils indiqué mardi.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.